LE DIRECT
Avoir Faim - D'après Saturne dévorant un de ses fils de Francisco de Goya / Source : Wikimedia Commons

Avoir faim

28 min
À retrouver dans l'émission

Guilhem, perdu dans la forêt amazonienne, Thomas, gréviste de la faim, et Mohamed, affamé parce que trop pauvre, racontent ce que c’est que d’avoir faim. Loin des respirianistes qui se nourrissent de lumière cosmique, ils expliquent comment, au bout, c'est la folie et la mort.

Avoir Faim - D'après Saturne dévorant un de ses fils de Francisco de Goya / Source : Wikimedia Commons
Avoir Faim - D'après Saturne dévorant un de ses fils de Francisco de Goya / Source : Wikimedia Commons Crédits : Rose Vidal

La statistique est souvent froide. En 2015, 25 000 personnes mourraient chaque jour de faim, soit plus de 9 millions par an. Les chiffres dans ce domaine ne reculent pas et ne rendent pas compte des réalités individuelles. Le laconique et explicite "j'ai faim" perd ainsi son amplitude et sa force. Car avoir faim ne saurait se résumer au petit creux, ni même à de l'hypoglycémie passagère.

Dix-huit jours sans manger, c’est long.

C’est ce que raconte parmi d’autres Thomas, un infirmier de cinquante ans. Avec sept collègues, il a entamé une grève de la faim pour réclamer plus de moyens au sein de son hôpital.  

On m’avait dit : au bout de quelques jours la sensation de faim va disparaître. C’est faux. 

Guilhem, lui, est parti en expédition avec son meilleur ami en forêt amazonienne. Le périple qui devait durer dix jours en a duré cinquante-deux. 

Nous étions comme des animaux à la recherche de nourriture.

Quant à Mohamed, il a quitté Alger en 2012. Il ère un long moment Porte de la Chapelle, à Paris, puis intègre le dispositif Emmaüs Défi, qui lui permet de se nourrir une fois par jour et de commencer à travailler. Avec Helio, responsable du dispositif Premières Heures chez Emmaüs Défi, il raconte : 

C’est comme si on était drogué, on n’a pas d’appétit. Dès qu’on mange un peu de pain, on s’endort.

Au bout d’un moment, quand les gens sont trop longtemps dehors, l’estomac se rétracte. Ils sont tellement K.O que même en mangeant une tranche de pain, ils capotent.

  • Reportage : Alain Lewkowicz et Camille Richir
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel

Merci à  Guilhem Nayral, Thomas, Loïc, Bruno Fresnard ainsi qu'à Mohamed, Helio, Charles-Edouard Vincent, Hugo Arnaud et Sophie d'Emmaüs Défi. 

Chanson de fin : “Old Skins” par Ólafur Arnalds - Album: For Now I Am Winter – Label: Universal Music.

Le site internet d'Emmaüs Défi.

1ère diffusion le 18/12/2018

Des nouvelles :

Guilhem va bien et n'a jamais plus eu faim mais a continué à voyager...

Mohamed a bénéficié du parcours de réinsertion d'Emmaüs Défi et n'es plus soumis à la faim. 

Thomas explique que dans son hôpital de Rouen, le conflit s'est essoufflé sans grand résultat. 

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
À venir dans ... secondes ...par......