LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Image illustrative

Covid : ce qui ne me tue pas, me rend-il plus fort ?

28 min
À retrouver dans l'émission

Anne-Laure et Véronica ont toutes deux été sévèrement atteintes par le Covid 19. Elles en ont réchappé et racontent à quoi ressemble leur vie d’après.

Image illustrative
Image illustrative Crédits : Alberto Gonzalez - Getty

- Anne-Laure a 41 ans. Elle a contracté le coronavirus en mars 2020. Son mari, le premier, a commencé à tousser. Elle raconte, dans les semaines qui suivent, le détail des souffrances qui les touchent physiquement. C'est lorsque son mari prend la décision d’appeler le SAMU, lui qui avait plutôt tendance à relativiser la maladie, qu'elle commence véritablement à s’inquiéter voire à paniquer, les images vues à la télé défilant dans son esprit.

Pendant un temps, ses jambes ne la tiennent plus. Elle traverse de longues semaines abandonnée par son corps. Lorsqu'elle recouvre ses capacités, son rapport au monde change du tout au tout et ses sens sont plus aiguisés qu'ils ne l'ont jamais été.

Je ne pense plus à demain, j'ai décidé de profiter du moment présent pour toujours. C'est une nouvelle façon de voir la vie. 

Pour moi c’est le jour 0 tout le temps, le  j 1 on verra après. Aujourd'hui, je suis bien plus heureuse, je suis libérée de la peur. 

- Veronica Antonelli est artiste soliste lyrique. Elle a aussi contracté le coronavirus au mois de mars 2020. Après s'être rendue au restaurant et avoir fait la fête à la veille des fermetures annoncées, elle ressent, le dimanche, jour de vote, ses premier symptômes. Son médecin généraliste suppose un cas de coronavirus mais, n'ayant à l'époque ni tests ni traitement, il se contente de lui prescrire du doliprane.

Progressivement, elle commence à perdre l’odorat, le goût et l’appétit. Elle passe ses journées au lit et devient dépendante de son entourage. Elle fait face à une forme de honte et ressent une certaine stigmatisation dans les regards portés sur sa maladie.

Je me suis dit qu’on était en train de franchir un cap dans l’humanité. Même des gens que j’aimais beaucoup étaient guidés par des sentiments de peur et devenaient irraisonnables.

Elle tousse de plus en plus et a peur de ne pas s’en sortir. Elle a déjà eu une pneumonie qui l'a découragée d'aller à l'hôpital.

Cette maladie vient chercher en nous beaucoup de tristesse et j’ai l’impression qu’elle se nourrit de ça.

Enfin, elle se rend à l'hôpital et en ressort soignée. Elle s'évanouit quand elle recommence à chanter. Plutôt que d'applaudir comme elle le faisait depuis quelque temps, elle commence à chanter à sa fenêtre. Sa voix obtient un écho mondial.

Je ne voulais pas chanter d’airs romantiques ou l’amour, je voulais chanter la résistance, donner du courage aux gens avec ma voix. 

J'ai fini par me dire que ma voix était aussi virale que le virus. 

Veronica Antonelli en 2011
Veronica Antonelli en 2011 Crédits : Xavier de Fenoyl - Maxppp

Reportage : Elise Andrieu 

Réalisation : Cécile Laffon

Merci à Véronica, Anne-Laure, Evelyne Kirch, et Emmanuelle Daviet : la médiatrice de Radio France ainsi que son équipe, auxquels Anne-Laure avait confié ses émotions dans la Lettre d’intérieur des auditeurs.

Chanson de fin : "Lilac Wine" par Nina Simone, Album: After hours, Label : Verve reissues

Pour en savoir plus :

Lettres d’intérieur d’auditeurs, recueillies par Emmanuelle Daviet 

(L’histoire d’Anne-Laure y est en première position)

Le site de Véronica Antonelli 

Autres lettres d’intérieur dans lesquelles on peut lire de nombreux témoignages percutants sur la traversée du Covid:

https://mediateur.radiofrance.fr/infos/confinement-textes-et-poemes-dauditeurs-semaine-3/

https://mediateur.radiofrance.fr/infos/confinement-textes-et-poemes-dauditeurs-semaine-4/

https://mediateur.radiofrance.fr/infos/textes-poemes-et-lettres-dinterieur-dauditeurs-semaine-7/

https://mediateur.radiofrance.fr/infos/textes-poemeset-lettres-dinterieur-dauditeurs-semaine-8/

https://mediateur.radiofrance.fr/non-classe/textes-poemeset-lettres-dinterieur-dauditeurs-semaine-9/

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......