LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Passer de la start-up à la rue.

De la rue à sa start-up et vice versa

32 min
À retrouver dans l'émission

Trader au train de vie luxueux, Jean-Christophe se retrouve, suite à des pertes financières, ruiné et mis à la rue... avant d'intégrer une start-up. Brian, lui, a suivi le chemin inverse : après des années d'errance, il tient un jour un nouveau concept, en faisant la queue dans un supermarché.

Passer de la start-up à la rue.
Passer de la start-up à la rue. Crédits : JW LTD - Getty

Après des études aux quatre coins du monde, et une carrière de cadre commercial, Jean-Christophe, passionné par les marchés financiers, exerce comme trader indépendant. Grisé par l'argent qu'il accumule en masse, il mène un train de vie luxueux.

Je roulais en cabriolet, j'avais un bel appartement en centre-ville, j'allais chercher ma fille en avion. Bien sûr, ça grise. J'en suis arrivé au moment où je me suis posé la question d'acheter une île dans les Cyclades. 

A force d'investissements risqués, Jean-Christophe commence à perdre de l'argent, beaucoup d'argent. Des proches tentent de lui tendre la main, en vain. Après de multiples avertissements, il se retrouve mis à la porte de chez lui par un huissier. C'est le début d'une descente aux enfers. 

J'ai eu le sentiment que ma propre vie ne valait plus rien, et qu'il n'y avait plus de solutions. 

Je me suis retrouvé à marcher du centre-ville de Reims jusqu'à la ville de Gueux. (...) J'ai découvert ce local technique, réservé aux pompiers qui était de la largeur d'une personne, dans lequel j'ai habité. 

Je me débrouillais pour me retrouver au centre-ville à des horaires décalées, pour être sûr de ne croiser personne. La honte nous pousse à nous effacer. 

Brian a 25 ans et habite à Ivry-sur-Seine. Il quitte l’école tôt et se retrouve à la rue, dans le Sud de la France.

J'ai commencé alors mes premières années dehors à 16 ans :  je passais mon temps à marcher, je prenais les transports, les trains. J'ai fait toute la côte de Nice à Marseille, en long, en large et en travers. 

Après deux ans d’errance, il enchaîne les petits boulots avec pour objectif de créer son entreprise. Il arrive à Paris avec un peu d'argent, mais aucun endroit où dormir.

A cette époque je cherchais à faire quelque chose pour la société. (...) J'ai toujours eu envie d'avoir une entreprise. Je me demandais comment monter une boîte, sans compétences et en gagnant beaucoup d'argent. 

C'est en faisant la queue, dans un supermarché que lui vient soudainement une idée de start-up. Il décide de mettre tout en oeuvre pour la réaliser. 

On me disait que j'étais utopiste, que je rêvais. Moi je leur disais que je serai le prochain Bill Gates. 

A Ivry, de jeunes entrepreneurs l’encouragent à passer le concours d'entrée à Station F, le campus de startups lancé par Xavier Niel. Brian a 25 ans et réalise son rêve : sa startup LinesDudes est créée.

  • Reportage : Elodie Maillot et Clément Baudet
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel

Merci à Brian et Alexandre Guerin, Soufiane Ben Razzouk, UPCAZE et l'Union de Reims etJean-Christophe.

Référence musicale : I won't complain - Benjamin Clementine

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......