LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Ils ont été abattus ou chéris parce qu’ils gênaient la vue ou qu’ils embellissaient la vie : trois histoires d’arbres et de voisinage.

Les arbres et nous

27 min
À retrouver dans l'émission

Ils ont été abattus ou chéris parce qu’ils gênaient la vue ou qu’ils embellissaient la vie : trois histoires d’arbres et de voisinage.

Ils ont été abattus ou chéris parce qu’ils gênaient la vue ou qu’ils embellissaient la vie : trois histoires d’arbres et de voisinage.
Ils ont été abattus ou chéris parce qu’ils gênaient la vue ou qu’ils embellissaient la vie : trois histoires d’arbres et de voisinage. Crédits : picture alliance - Getty

La première histoire d’arbre se passe à Luçon, en Vendée, à la fin du mois de juillet. En rentrant chez elle, Élodie constate que la moitié des tilleuls qui bordent la départementale sont en train d’être abattus. Les minutes passent, les arbres centenaires tombent et il lui faut un petit temps pour comprendre ce qui est en train de se passer. 

Ils ont coupé tous les arbres pour laisser passer un convoi transportant deux coques de bateau. 

Dans une cour pavée de la rue Henri Barbusse à Paris, c’est l’histoire d’un arbre planté là depuis les années soixante-dix. Il est à la fois détesté par les habitants et un peu admiré tout de même. 

Il était quand même héroïque cet arbre : plus on le massacrait, plus il devenait touffu. 

À Jutigny, en Seine-et-Marne, un noyer se dresse en haut de la colline. « Il doit avoir cent-cinquante ans », confie Marine. L’arbre a des airs de bonsaï, il est un peu rondouillard bref, il est « beau par sa simplicité », poursuit-elle.  Ainsi un jour de tempête, lorsque le noyer tombe sous le poids du vent, Marine est bouleversée. Elle tente alors de le redresser avec des amis. 

À ce moment on se pose tous la question : est-ce qu’il va reprendre ?

Première diffusion le 10/11/2015

  • Reportage : Elise Andrieu
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy (et François Caunac)

Chanson de fin : "12:59 Lullaby" par Bedouin Soundclash - Album : "Street gospels" (2006) - Label : Sideonedummy records.

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......