LE DIRECT
 Des parents examinent des panneaux avec leurs enfants à l'école primaire David Johnston, le 4 septembre 2012 à Bordeaux

Ce que disent les mères voilées des sorties scolaires

28 min
À retrouver dans l'émission

Trois mères voilées racontent leurs blessantes évictions des activités extra-scolaires.

 Des parents examinent des panneaux avec leurs enfants à l'école primaire David Johnston, le 4 septembre 2012 à Bordeaux
Des parents examinent des panneaux avec leurs enfants à l'école primaire David Johnston, le 4 septembre 2012 à Bordeaux Crédits : PIERRE ANDRIEU - AFP

En 2015, des mères racontent leur bataille à Méru, au Blanc Mesnil, à Montreuil, pour accompagner leurs enfants en sortie scolaire. 

Anissa a 36 ans et habite Montreuil. Elle est mère au foyer et maman de 3 jeunes garçons âgés respectivement de 13, 10 et 7 ans, tous, scolarisés à l’école publique. 

Un beau jour, son plus jeune fils s’étonne :  

Dis-maman, pourquoi les mamans des autres enfants vont en sorties scolaires et jamais toi ? 

Parce que je portais un foulard, on m’a refusé les sorties scolaires avec mon fils à l'école primaire.

Le maître d’école a été clair :  

On ne peut pas vous accepter, sinon, nous sommes hors-la-loi. 

Anissa ne comprend pas : 

On ne veut pas que je montre mon foulard devant des enfants lors de sorties scolaires. Mais par contre, lorsqu’on me demande de tenir les stands à la kermesse et d’apporter mes cornes de gazelles, ça ne dérange plus personne !

Comme expliquer ensuite aux enfants que ce qui vaut pour l’un ne vaut pas pour l’autre. On ne fait que lui montrer qu’il n’a pas d’égalité... 

Karima a 36 ans et est maman 7 enfants, tous, "voulus et désirés" précise-t-elle. Sa plus grande a 11 ans et le petit dernier a 21 mois. Un jour, elle propose son aide à la préparation d’un goûter de Noël où traditionnellement les parents apportent leurs gâteaux. A sa grande surprise, la directrice lui refuse catégoriquement sa proposition en raison d’une prétendue loi qui interdirait la présence de femmes voilées dans l’enceinte de l’établissement, à moins que le voile ne soit retiré.

Ça fait 10 ans que je porte le voile par conviction religieuse.  

Ce n’était pas facile de le porter à cause du regard des autres. Mais de me demander de me dévoiler pour un goûter de Noël, c’est violent et absurde !

Personne ne comprenait pourquoi cela mettait les mamans voilées dans tous leurs états. 

Il n’a pas de semi-maman, comme il n'y a pas de semi-religion, ni de semi-liberté.

Ça heurte qui qu’on mette un voile ?

Une maman de Méru âgée de 40 ans et mère de trois enfant. Elle avait toujours pu participer aux kermesses ou bien aux goûters de Noël… 

Moi, maman voilée, je mettais un chapeau de père Noël sur mon voile.

Je n’avais jamais connu de discrimination ou de racisme jusqu’en 2013 qui a été une année noire pour nous, les mamans de Méru.

Première diffusion le 02/03/2015

  • Reportage : Farida Taher
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Merci à Anissa, Karima et à toutes les femmes rencontrées à Méru et au Blanc-Mesnil

Merci à Ferrouz, Magalie, Mylène et aux les membres du collectif "Sorties scolaires avec nous" ainsi qu’au centre social "La maison des tilleuls" du Blanc Mesnil.

Merci aux "Mamans toutes égales" de Montreuil.

Chanson de fin : "Kelti Horra" de Emel Mathlouthi.

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......