LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Expropriations

Expropriation : le dernier combat

27 min
À retrouver dans l'émission

Maïté a été expulsée d'un immeuble, hérité de son père. Récit d'un combat contre son expropriation et la démolition de la propriété.

Expropriations
Expropriations Crédits : whitemay - Getty

Il y a quelques années, Maïté a hérité d’un immeuble de 3800 m², près de Paris. Lorsqu’en 2015, on lui demande brutalement de quitter les lieux, elle décide de se battre pour freiner l’expropriation et la démolition de l'ensemble de la propriété. Hervé, lui, est artisan et loue un atelier dans ce même immeuble depuis plus de quarante ans. L’expropriation signerait la fin de son entreprise.

L'histoire de Maïté nous est parvenue par mail. 

Chère Madame Kronlund,        
Mon amie Maïté est propriétaire, par héritage, de 3800 m2 quelque part en région parisienne.  Avec dessus, des bâtiments en assez mauvais état, contenant des appartements, certains vides, d'autres loués une bouchée de pain à des pauvres gens. Un promoteur et la mairie cherchent à l’exproprier et elle a décidé de se battre jusqu'au bout. 

Ce n’est pas seulement l’histoire de l'expropriation d’une femme, c’est aussi une histoire de projets d’aménagements 

Maïté ne veut pas se battre pour vendre cher son bien. Elle veut y faire des choses utopiques et vagues. Et, en attendant, comme l’arrêt de démolition est déjà placardé sur l’immeuble, elle dort sur le palier d'un des immeubles. Je sais qu'elle va perdre, elle est vraiment trop fragile, mais c'est le combat le plus déséquilibré que j'aie jamais vu.

Maïté raconte son histoire, son combat, et ce qui la lie à cet endroit. 

J’ai vécu là toute ma vie et j’ai beaucoup de souvenirs. Maïté 

Elle dit aussi son incompréhension face à la violence des promoteurs qui l’exproprient du jour au lendemain, sans explication. 

La personne m’a dit : vous êtes exproprié, vous comprenez ce que ça veut dire ? Vous avez trois mois pour partir, vous allez partir loin d’ici et on veut plus vous voir dans le quartier. Maïté

Les expropriations, ainsi que les expulsions locatives, ne cessent d’augmenter en France depuis dix ans, et se font de plus en plus par la force.  Les expulsions avec concours de la force publique de 40% dont 24% rien qu’en un an, entre 2014 et 2015. Hervé en raconte la violence.

Un jour je suis arrivé à la fin de mon bail et, d'un seul coup, tout s'est arrêté. Hervé

  • Reportage : Leïla Djitli
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel
L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......