LE DIRECT
Yannick, Françoise et Laurence Le Goff avaient 15, 13 et 10 ans lorsque leur maman a été assassinée. Les voici avec leur maman Josiane sur la plage dans les années 70. Crédit Françoise Le Goff

Féminicides : le combat des enfants

28 min
À retrouver dans l'émission

Yannick, Françoise et Laurence Le Goff avaient 15, 13 et 10 ans quand leur père a tué Josiane, leur mère, devant leurs yeux.Trente-six ans plus tard, l'Etat leur demande de payer la maison de retraite de leur père. Un choc.

Yannick, Françoise et Laurence Le Goff avaient 15, 13 et 10 ans lorsque leur maman a été assassinée. Les voici avec leur maman Josiane sur la plage dans les années 70. Crédit Françoise Le Goff
Yannick, Françoise et Laurence Le Goff avaient 15, 13 et 10 ans lorsque leur maman a été assassinée. Les voici avec leur maman Josiane sur la plage dans les années 70. Crédit Françoise Le Goff

Le 11 décembre 1982, la mère de Françoise Le Goff était assassinée par son mari, devant les yeux de ses trois enfants. Trente-six ans après le drame, Françoise reçoit un courrier. Celui-ci la replonge immédiatement dans l'horreur du passé. 

Ça m'a ramenée bien évidemment au 11 décembre 1982, le jour où notre maman s'est faite assassiner par notre géniteur (...) Ce jour-là est revenu et a littéralement explosé dans notre tête. Ensuite, les jours et les nuits qui ont suivi ont fait remonter les violences conjugales, toutes les violences que nous avons subies et la séparation de la fratrie." 

Nous, on était finalement condamnés au silence et condamnés à penser que cette violence était acceptable, puisque nous avions grandi dedans.

ll m'a dit une fois que je ne pouvais pas comprendre par quoi il passait. Parce que lui, il avait tout perdu : il avait perdu sa maison, son travail et sa femme. (...) Je sentais le déni (...) Pour moi ce n'était pas possible de continuer à vivre avec lui. 

Je pensais que les institutions qui ne se sont quasiment jamais manifestées pour nous, qui ont laissé nos oncles nous départager et nous distribuer, qui nous ont laissé gérer notre majorité seuls (...) n'auraient jamais le culot de venir nous chercher. 

Par téléphone, j'ai eu la dame qui m'avait envoyé le courrier. Elle m'a demandé d'apporter les preuves de ce que nous avions subi."

Aujourd'hui, Françoise se bat avec sa sœur Laurence pour que les parents des enfants maltraités soient systématiquement déchus de leurs droits parentaux, et que ces derniers soient déliés de toute obligation envers leurs géniteurs. 

Aujourd'hui, on peut déchoir un parent de ses devoirs, mais l'enfant garde ses devoirs envers ce même parent.  

En France, on laisse le lien pervers et maltraitant de la parentalité envers et contre tout. Nous, enfants maltraités, nous disons que ce n'est plus possible.

  • Reportage : Leïla Djitli
  • Réalisation : Clémence Gross

Merci à Françoise, Laurence et Yannick Le Goff. Une pensée pour Josiane.

Pour aller plus loin. L'association créée par la fratrie Le Goff : Enfants devenus grands, le groupe Facebook et la pétition adjacents. 

  • Extrait musical : Mama Oh no - Jungle.
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......