LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Plus on descend dans la mine, plus il y a du grisou."
Épisode 6 :

Six pieds sous terre

28 min
À retrouver dans l'émission

A dix-neuf ans, Nicolas descend dans le gouffres des Vitarelles pour une expédition de spéléologie de trois jours. Il restera dix jours sous terre. Henri a travaillé vingt-trois ans dans la mine de Roche-la-Molière (Loire). Un jour, une explosion tue une équipe de collègues et d'amis...

"Plus on descend dans la mine, plus il y a du grisou."
"Plus on descend dans la mine, plus il y a du grisou." Crédits : Ton Koene/Visuals Unlimited, Inc. - Getty

Nicolas Wioland, trente-neuf ans, a grandi à Gramat dans le Lot, près du gouffre de Padirac. Adolescent, il passait ses après-midi à chercher des entrées de grottes et s’est peu à peu passionné pour la spéléologie. A dix-neuf ans, il s’embarque avec six compagnons dans l’exploration de la rivière souterraine des Vitarelles. Une grotte que Nicolas connaît bien, puisqu’il s’y est déjà rendu à plusieurs reprises. Mais pendant leur deuxième nuit sous terre, le niveau de l’eau se met à monter brusquement.

L’eau était devenue boueuse et montait de deux centimètres par minute. 

Installé sur une plateforme surplombant le lit de la rivière, le groupe voit l’eau se rapprocher du plafond. Le niveau est tel qu’ils ne peuvent plus retourner en arrière arrière, et se décident à attendre l’arrivée de secours.

Nous étions dans une vraie souricière et l’air s’épuisait.

Henri Wozniak habite à Roche-la-Molière, près de Saint-Etienne. Comme son père et son grand-père avant lui, il commence à travailler à la mine à quatorze ans. Le 3 mai 1968,  il est appelé dans la soirée pour se rendre en urgence au puits Charles, où une explosion vient d’avoir lieu. Sur place, il est chargé de récupérer les corps de six mineurs, tués par la détonation.

L’explosion avait fait monter la température dans la mine à 2000 degrés. 

Les six mineurs, Wladislas Wander, André Valour, Maurice Giraud, Pierre Souchière, Christian Chojnacki et Pierre-Henri Thomasson, étaient tous des amis d’Henri Wozniak. Avant qu’il ne reprenne le travail, trois jours après l’accident, il assiste avec plusieurs milliers de personnes aux obsèques.

Dans les tribunes du stade de Roche, le long de la procession et à l’Eglise, c’était le silence total.

  • Reportage : Clément Baudet
  • Réalisation : Yaël Mandelbaum

Merci à Nicolas, Henri, Rémi Limagne, Julien Moula et Olivier Roche.

Chanson de fin : "Tango Till They're Sore" par Madeleine Peyroux – Album : Secular Hymns.

En savoir plus 

Henri Wozniak et l'accident du puits Charles, France Bleu.

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......