LE DIRECT
Amour de vacances ...

Perdre sa virginité

28 min
À retrouver dans l'émission

"Je n'ai jamais été aussi maladroit de ma vie. L’anatomie féminine, j’avais une vague idée de ce que c’était, mais j’étais perdu." Le premier a perdu sa virginité après des mois de discussion en ligne, l'autre pendant une nuit de noce, le dernier pendant des vacances d'adolescents.

Amour de vacances ...
Amour de vacances ... Crédits : PeopleImages - Getty

L'un a tout planifié, l'autre n'a rien décidé, un autre encore a attendu une éternité. Ils racontent le plaisir, la gêne ou la douleur, avec ou sans la moindre pointe de nostalgie. Trois moments décisifs d'un début dans la vie amoureuse.

Il n'y avait pas de goût, pas d’amour, pas de sensation... C’était une douleur intérieure. 

Pour continuer sur le sujet ... 

Perdre sa virginité : un cap dans sa vie personnelle que beaucoup ont du mal à franchir et que d'autres se donnent pour mission d'aider. Aux Pays-Bas, à Amsterdam plus précisément, une école vise ainsi à initier ceux que la fondatrice de l'Aquarion appelle les late bloomers, les hommes qui ont raté le cap des découvertes de l’adolescence et  sont restés sans sexualité jusqu’à plus de trente ans. La formation se déroule en deux temps. La première partie de l’enseignement consiste à se connaître, à accepter de se dénuder devant quelqu’un, à se laisser caresser. Puis viennent quelques notions simples d’anatomie féminine, exercices théoriques et pratiques sur le corps de la femme, et de bonnes bases sur le plaisir féminin. Ensuite, lorsque l’homme à floraison tardive se sent prêt, c'est une deuxième coach qui se charge de finir son apprentissage et, au final, d’avoir avec lui une première relation sexuelle. Un travail sexuel qui s’apparente, d’après les coachs, davantage à de la thérapie comportementale qu’à de la prostitution.

Au Japon, c'est le propriétaire du Lost Virgin Café qui entend proposer ses services pour les Japonaises encore vierges. Il faut pour cela d'abord patienter sur une liste d'attente de deux à trois mois, dans un pays où, pourtant, un quart des hommes entre trente et cinquante ans n'aurait jamais eu d'expérience sexuelle... 

Chanson de fin : "Je veux tes yeux" par Angèle (single, 2018).

  • Reportage : Emilie Chaudet
  • Réalisation : Clémence Gross

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......