LE DIRECT
Chapelle Saint Gildas, à Coat Maël.
Épisode 11 :

La fabrique du silence - La disparition

27 min
À retrouver dans l'émission

Rencontre avec un couple d'agriculteurs qui, face aux pressions des industriels et de l'Etat sur les petits éleveurs, a choisi de "disparaître" administrativement et de pratiquer son activité dans la clandestinité.

Disparaître hors des radars de l'administration : un choix pensé mais risqué pour les agriculteurs.
Disparaître hors des radars de l'administration : un choix pensé mais risqué pour les agriculteurs. Crédits : Guillaume Trouillard

Selon des chiffres du ministère de l’Agriculture qui remontent à 2013, entre 250 et 260 exploitations agricoles disparaissent chaque semaine. En vingt ans, la France a vu leur nombre diminuer de moitié. Selon d’autres projections, en Bretagne, c’est une ferme sur cinq qui aura disparu d’ici 2025, essentiellement des exploitations individuelles au profit de regroupements spécialisés dans le porc notamment.

La disparition des agriculteurs, c’est aussi le taux alarmant des suicides dans la profession. En moyenne, tous les deux jours, un agriculteur met fin à ses jours dans notre pays. Les deux tiers ont entre 45 et 55 ans, une catégorie qui regroupe les paysans les plus endettés. La Bretagne et les Pays de la Loire comptent parmi les régions les plus touchées.

Enfin, il y a ceux qui choisissent la clandestinité, qui préparent leur disparition hors des radars de l'administration, avec les inconvénients et les risques que cela implique ... 

Nos clients sont les complices de notre illégalité, tout le monde le sait et nous soutient.

Chanson de fin  : "Bella Ciao" par Pee Bee - Album : Dolce Vita (2017).

  • Reportage : Inès Léraud
  • Réalisation : Clémence Gross

A lire ou à écouter:

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......