LE DIRECT
Chapelle Saint Gildas, à Coat Maël.
Épisode 6 :

La fabrique du silence : les citoyens

27 min
À retrouver dans l'émission

Conseillère municipale de Glomel, habitant de Glomel, et militant associatif à Hillion, simples citoyens, racontent les pressions, menaces, et injonctions au silence qu'ils ont rencontrées lorsqu'ils ont voulu parler des pollutions produites par le système agroalimentaire breton.

Vache morte dans l'étang de Mezouët - 16/04/2012
Vache morte dans l'étang de Mezouët - 16/04/2012 Crédits : Eddy Roy

Inès Léraud s’est installée en Bretagne en 2015 et y a mené un travail d'enquête minutieux, opiniâtre, sur l'agriculture et l'agroalimentaire breton. Ainsi que sur les algues vertes, devenues une bande dessinée à succès. Déjà, elle avait été frappée par le silence, le malaise, la gêne, les fins de non-recevoir, aussi bien chez les salariés, les agriculteurs, que du côté des pouvoirs publics bretons.

À l’évidence, la peur de perdre son travail, ou celui d’un proche peuvent expliquer ceci. N’oublions pas qu’en Bretagne une personne sur trois travaille dans l'agroalimentaire. Par la suite, Inès Léraud a subi d’autres formes d'intimidation, pressions, procès baillons. Ses témoins aussi ont été menacés.

C’est le cas de Morgan Large, conseillère municipale et journaliste locale qu’Inès a fait connaître dans son journal Breton. Déjà à la suite de cette émission, Morgan a perdu une subvention pour sa radio. Témoignant des années plus tard dans le documentaire "Bretagne : une terre sacrifiée", Morgan a subi des représailles plus graves et très typiques : les clôtures de ses bêtes ouvertes, son chien intoxiqué, sans parler du sabotage récent de sa voiture qui aurait pu lui coûter la vie

Cette nouvelle diffusion aujourd'hui de la fabrique du silence, collections de récits sur les pressions et menaces, peurs et autocensures dans l'agroalimentaire breton, qui conduisent au silence, ou vous entendrez Morgan, est une façon de lui renouveler notre soutien, à elle et à toutes celles et ceux comme Inès qui enquêtent sans relâche dans ce monde hostile.  

Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012
Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012 Crédits : Eddy Roy

En 2017, Morgan Large habite à Glomel depuis 18 ans, juste à côté du canal. Elle est conseillère municipale et constate de graves problèmes de pollution de l'eau dans le village. 

Ce qui m'inquiète, c'est que j'habite tout près du canal, mais je ne peux pas m'y baigner. Je m'y baignais passé une époque, jusqu'à ce que je tombe malade. 

Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012
Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012 Crédits : Eddy Roy

La triple production agricole, industrielle et agroalimentaire a des effets indéniables sur la terre, l'écosystème et l'eau. Les traitements sont nombreux et fréquents : herbicides, fongicides, hormones... Morgan a bien tenté de soulever la question des pollutions au conseil municipal, sans succès. 

Le maire a dit que l'opposition avait le droit de siéger au conseil, mais qu'on ne tiendrait pas compte de ce qu'ils diront. 

Un site classé Seveso 3, une centrale de stockage de produits phytosanitaires est suspectée de s'être débarrassée d'une vingtaine de tonnes de pesticides sans aucune protection, ni pour l'environnement, ni pour les riverains. 

Il y a eu énormément de cancers sur ce site, au moins 6 décès il me semble. J'ai abordé le sujet au conseil municipal pour demander de faire une étude. Le maire a répondu "ce n'est pas à l'ordre du jour. Point." 

Malgré son engagement, Morgan n'arrive pas à se faire entendre auprès des élus locaux. L'opposition n'a aucun poids face au maire et à sa majorité. Entre votes de complaisance et déficit d'information, l'omerta règne. 

Je rentre chez moi et je ne dors pas. C'est dur de siéger au conseil municipal [...] On est invisibles pour les administrés. 

Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012
Vache morte dans l'étang de Mezouët - 05/04/2012 Crédits : Eddy Roy

Sébastien Le Cam, habitant de Glomel, habite lui aussi à deux pas du canal. En 2012, il entend parler d'une vache morte dans un étang, à quelques centaines de mètres d'une zone de captage d'eau potable. 

Pour eux ce n'était rien, ils ne voyaient pas pourquoi on en faisait toute une affaire. Tandis que pour nous, c'est une zone où l'eau est pompée pour le robinet. [...] Le maire et l'agriculteur voulaient étouffer l'affaire. 

Le propriétaire de la vache a tenté de la récupérer avec son tracteur et de la ramener chez lui, à l'abri des regards, mais la police est arrivée à temps, avant qu'il ne disparaisse. 

André Ollivro, militant associatif à Hillion, a quitté la Bretagne en 1963. À l'époque il y avait encore des basses-cours dans les fermes, trois ou quatre cochons dans les étables et des vaches sous les pommiers. 

Ce n'est que lorsque je suis arrivé en retraite que je me suis rendu compte que l'agriculture avait totalement évolué. 

André se bat depuis des années contre la pollution toxique des algues vertes sur le littoral breton. Lorsqu'il commence son combat, les tentatives d'intimidation, les menaces et les "accidents" se multiplient. 

J'ai reçu des lettres de menace, des coups de téléphone anonymes à ma femme. On m'en voulait et on trouvait tous les moyens pour faire pression sur moi.  

Un jour, on l'appelle pour le prévenir qu'une livraison "un peu bizarre" est arrivée devant sa porte, le même jour où un article parait à son propos dans la presse.  

Je me bats pour que notre air soit sain et pour que notre eau soit buvable. S'ils veulent continuer à empoisonner les gens, c'est leur affaire. Mais moi, je me bats contre ça. 

>>> Lien vers une émission de France Inter - Interception "Une histoire de grains pourris" (1ère partie d'une enquête sur Triskalia) diffusée le 22 février 2015

>>> Lien vers une émission de France Culture - Sur les Docks "Collection Particulière : Paysans et salariés de l'agroalimentaire breton" (seconde partie de l'enquête sur Triskalia) diffusée le 26 février 2015 

Musique de fin : "Cover me over", Slow Joe & the Ginger accident - Album : Sunny side up, 2011 - Label : Musique sauvage.

  • Reportage : Inès Léraud
  • Réalisation : Clémence Gross et Annabelle Brouard

Première diffusion : 12/2017

Bibliographie

Intervenants
L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......