LE DIRECT
Des migrants et des réfugiés près du port de Calais.

Délits de solidarité

28 min
À retrouver dans l'émission

Près de Calais ou de la frontière italienne, ils sont passés devant le tribunal pour avoir hébergé, transporté, aidé des migrants. Ils racontent ce qui les a poussés à agir, et comment ils ont dû répondre de leurs actes devant la police et/ou les tribunaux.

Des migrants et des réfugiés près du port de Calais.
Des migrants et des réfugiés près du port de Calais. Crédits : Denis Charlet - AFP

Laurent est responsable de secteur dans le nettoyage industriel et, travaillant non loin de la jungle de Calais, il a régulièrement aidé ses habitants. 

Quand la police a commencé à détruire la partie sud de la jungle, les Iraniens, en protestation, se sont cousu la bouche, devant moi. Après tout ce qu'ils avaient traversé, ils ne ressentaient plus la douleur, c'était impressionnant

Il a aidé certains d'entre eux à rejoindre l'Angleterre. 

Je les ai aidés à trouver un bateau. On a regardé sur le Bon Coin et on a trouvé un bateau à mille euros. Un matin, j'ai regardé la météo, j'ai vu que la mer était calme. Ils sont partis, et sont arrivés en Angleterre

Arrêté chez lui, il se fait menacer et insulter par la police. 

Le policier a posé son pistolet sur mon bureau et a dit : "Tu as vu, un accident est vite arrivé". 

J'ai reçu des menaces, j'ai été suivi par des personnes d'extrême-droite sur l'autoroute. Je ne pense pas qu'ils passeront à l'acte, c'est surtout pour faire peur et dissuader les gens d'aider les réfugiés.

Claire, retraitée, vit à Nice. Elle est bénévole dans une association, Habitat et citoyenneté. Un jour, aidant un jeune homme dans une gare, on l'arrête et on la soupçonne d'être une passeur.

La police voulait absolument avoir la preuve que je suis un passeur. Je ne sais pas à quoi j'aurais été condamnée, mais il fallait que je sois coupable de quelque chose. J'ai entendu des pleurs : c'était le mineur qui pleurait, qui avait essayé de s'ouvrir les veines. 

J'ai été condamnée à 1500 euros. On m'a proposé de m'aider à payer cette amende mais j'ai refusé, je me débrouille. C'est comme un PV, qui n'a aucun sens. 

Première diffusion le 07/09/2017

Chanson de fin : "Morning light" par SNRO feat. David Benjamin - Album "Morning light" (2017) - Label : Evol Music.

Pour aller plus loin : 

Sonia Kronlund raconte brièvement l’histoire de Rob Lawrie et la petite fille afghane dans son chapô. Vous pouvez écouter (en langue anglaise) la série en podcast de la BBC sur l'histoire de cet homme. 

Franceinfo avait aussi pris des nouvelles de l'anglais Rob Lawrie en 2016. 

  • Reportage : Emilie Chaudet
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy
L'équipe
Production

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......