LE DIRECT
La marquise de Brissac et son fils, Pierre-Emmanuel, 17 ans.

La dure vie des châtelains

28 min
À retrouver dans l'émission

Depuis 18 générations, la famille Brissac fait tout son possible pour garder le château dans la famille. Antoinette de Rohan essaie tant bien que mal de maintenir le château de Josselin en état.

La marquise de Brissac et son fils, Pierre-Emmanuel, 17 ans.
La marquise de Brissac et son fils, Pierre-Emmanuel, 17 ans. Crédits : Pool DE VITTON/RODIGUEZ - Getty

En 1502, René de Cossé acquiert la terre de Brissac et son somptueux château, il devient ainsi seigneur de Brissac. Cinq siècles plus tard, ses descendants ont gardé son nom : la famille De Cossé-Brissac. En 2020, le fils aîné de la famille, marquis de Brissac, y vit avec sa femme et s'occupe de la gestion de ce patrimoine. A vingt-six ans, le marquis a pris la suite de ses parents et a diversifié l'activité de la propriété.  

Un grand château, c'est une personne âgée, il faut lui tenir la main tout le temps. On n'en est pas encore à mettre le respirateur artificiel, mais on ne peut pas s'éloigner, on a une responsabilité permanente, on se dit "Je suis celui qui doit veiller à la bonne santé du monument".

Les propriétaires de châteaux doivent s'assurer de la restauration et de l'entretien de leur patrimoine immobilier qui fait aussi partie de notre patrimoine national. Aux grands travaux structurels, s'ajoutent l'entretien de la plomberie, de l'électricité, le ménage et la gestion des espaces verts. Contrairement aux idées reçues, le marquis, lui-même, adore faire la vaisselle, le ménage et passer la cireuse et heureusement puisqu'une demeure qui compte on ne sait combien de pièces, demande énormément de travail.  

C'est très dur le ménage, je tire mon chapeau à toutes ces femmes qui partent à six heures du matin en RER pour aller faire du ménage. Le ménage il faut l'avoir fait pour savoir que physiquement c'est super dur.

Un monument historique aux mains de la même famille depuis dix-huit générations, et bien, c'est un bel exemple de continuité historique, quels que soient les aléas de l'histoire. 

Le châtelain moderne ne peut faire autrement que s'adapter à son temps, à moins d'avoir une fortune incroyable de coté à dilapider, il faut s'occuper de son bien comme d'une petite entreprise. Au vingt-et-unième siècle, cela se traduit souvent par l'ouverture du site au public en proposant des visites guidées, des réceptions, la vente de vin, la boutique, etc. 

Il nous faut 500 000 [euros] par an, un bon 50 000 par mois pour faire progresser les choses. 

Malgré l'absence de touristes liée à la crise sanitaire, les Cossé-Brissac ont pu profiter du confinement pour se retrouver en famille. Alors même que la saison devait commencer, les grilles du château sont restées fermées, et ce jusqu'en été. Les pertes économiques liées à la fermeture du château sont inquiétantes pour les maîtres des lieux, mais ils ne se sont pas laissés abattre pendant cette période d'isolement.

Chateau de Brissac, 18 juillet 2016, le plus haut de France (datant du XVIème siècle), Brissac-Quincé, Maine et Loire, France. Le roi Louis XIII y accueilli Marie de Medicis le 15 Aout 1620.
Chateau de Brissac, 18 juillet 2016, le plus haut de France (datant du XVIème siècle), Brissac-Quincé, Maine et Loire, France. Le roi Louis XIII y accueilli Marie de Medicis le 15 Aout 1620. Crédits : Michel GILE/Gamma-Rapho - Getty

Toute ma vie, quand le lilas commençait à fleurir, les premiers touristes commençaient à arriver. Et là, stupeur et tremblements, en trois mois, je n'ai vu que le technicien qui entretenait l'ascenseur. 

Antoinette de Rohan et son mari sont les heureux propriétaires du château de Josselin. Celui-ci a été rénové par les aïeuls du mari d'Antoinette, pendant près de vingt-cinq ans. Mme de Rohan, autrefois journaliste, s'est lancée corps et âme dans l'entretien du château de Josselin pendant que son mari s'est investi dans la vie politique locale. 

Les soucis ont toujours été présents pour le couple de châtelains, entre les travaux et les prêts, les dépenses et les recettes, l'équilibre est précaire. L'épidémie de coronavirus a violemment touché les activités du château de Josselin avec quatre mois d'inactivité. Les inquiétudes liées au manque de visiteurs sont fortes et les retombées économiques se feront encore sentir dans les mois et les années à venir. 

Heureusement que je n'ai pas eu à rester tout le temps ici. Quand ça ne va pas, je prend le car, je prend le train et je rentre à Paris me distraire, je rentre voir de l'art contemporain, voir autre chose. 

Dans les années 1900, on avait toute une armée de domestiques, c'était Downton Abbey ici. Maintenant, c'est la femme de ménage à mi-temps. 

Il nous faut 400 000 euros de recettes par an, sinon on a du mal. Il faut les gagner l'été, pendant la saison et si on ne les a pas, on a du mal à dormir parce qu'on a trois prêts sur le dos. 

Château de Josselin, Morbihan, le canal entre Nantes et Brest, France.
Château de Josselin, Morbihan, le canal entre Nantes et Brest, France. Crédits : Education Images/Universal Images Group - Getty

Malgré toutes les difficultés, Antoinette n'a jamais quitté la vie de château, elle persiste à s'occuper du château avec son mari, à nettoyer et réparer, trouver des astuces pour régler les problèmes. 

J'ai développé un lien passionnel avec ce lieu, c'est comme un personnage. Je me suis prise de passion petit à petit pour cet endroit, même s'il y avait des moments, comme dans un couple, où on a envie de laisser tomber. 

Antoinette et son mari se préparent à leur tour à léguer leur château à leur fils afin qu'il diversifie les animations proposées sur place, qu'il touche une nouvelle clientèle, comme le marquis de Cossé-Brissac. Quelque part, l'histoire se répète de château en fils. 

  • Reportage : Stéphanie Thomas
  • Réalisation : Clémence Gross
  • Mixage : Philippe Thibaud

Chanson de fin : "Ho Visto Un Re" de Enzo Jannacci. 

Merci à Charles-André de Brissac et Antoinette de Rohan.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......