LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
La journée du Cropped top

La journée du cropped top

28 min
À retrouver dans l'émission

Alors que la façon de s'habiller des femmes et particulièrement des étudiantes est une nouvelle fois questionnée, ce débat est aussi l'occasion de rassembler des groupes de jeunes gens désireux d'affirmer ensemble leur liberté.

La journée du Cropped top
La journée du Cropped top Crédits : Vanessa MEYER - Maxppp

Le lundi 14 septembre, des jeunes collégien.nes et lycéen.nes manifestent leur soutien à la liberté des jeunes étudiantes de s'habiller comme elles le souhaitent sans s'exposer aux remarques de surveillant.es, des professeur.es ou des leurs camarades. A l'origine de ce débat, des remarques déplacées dans les écoles, un propos hasardeux du ministre de l'éducation et un sondage IFOP sur la façon dont les français pensent que les femmes devraient s'habiller. A la sortie du lycée Victor Hugo, à Paris, ce lundi 14 septembre 2020, on pouvait lire, comme un clin d'oeil facétieux à la sortie de Jean-Michel Blanquer: "La culture du viol s'habille en tenue républicaine".

- Anaïs a 16 ans, elle est en terminale au lycée Edouard Branly de Boulogne-sur-mer. Enfant, déjà fascinée par la mode, elle voulait être styliste. Elle a passé deux bonnes années dans son lycée qu'elle dit tolérant et à l'ambiance agréable. Choquée par les remarques d'une surveillante à ses camarades sur leur tenue, elle écrit sa colère sur twitter. Son tweet prend une ampleur à laquelle elle ne s'attendait absolument pas en l'espace de quelques heures et est à l'origine d'un grand mouvement de protestation. D'abord effrayée par ce tweet qui lui échappe, Anaïs se dit ensuite que ce qu'elle a fait n'a pas servi a rien et va peut-être changer les choses. 

Quand j’étais au collège, j’étais super complexée et je ne m’habillais pas forcément comme je voulais. Un style, en pleine quête identitaire, ça aide à se sentir mieux, ça aide à passer l’adolescence. Ce n’est pas le rôle des adultes que de dire aux jeunes comment ils doivent s’habiller. Anaïs

Par correction et sur les conseils de son oncle policier, elle va prévenir le directeur de son lycée qu'une manifestation va avoir lieu, il lui répond que son haut est trop court et qu'"un lycée ce n’est pas une boîte de nuit, on ne s’y habille pas comme on veut".

- Pablo Suarez a 14 ans. Il est en troisième au collège public Anne Frank à Paris où, a priori, tout le monde s'habille comme il le souhaite. Apprenant le mouvement qui s'organise, il décide, en dépit de sa timidité habituelle, de porter une jupe pour afficher son soutien. Hormis quelques remarques homophobes, très marginales, il est largement encouragé et félicité par ses camarades.

Je sais maintenant que si un jour j’ai envie de remettre une jupe ce sera bien accueilli. Ca peut être agréable en été s’il fait chaud. Je pourrais être amené à en remettre une. Pablo

Ces témoignages montrent que tous ces jeunes, qu’ils s’habillent pour eux, pour les autres, pour être beaux ou à l’aise, ont une idée précise sur leur façon de s’habiller qui est pour chacun intimement liée à leur personnalité et à leur liberté.

Ca aide beaucoup à aller au tableau de savoir que la classe nous trouve bien habillé et qu’on peut en jouer. Une étudiante

Ceux qui font ça juste pour être beau, j’ai envie de les claquer. S’habiller pour attirer l’attention ça ne sert à rien. On s’habille pour soi, pas pour les autres. Un étudiant

Quand on se trouve bien habillé, on a plus confiance et c’est plus séduisant. On est toujours plus attiré par les gens bien dans leurs baskets. Un étudiant

  • Reportage : Clawdia Prolongeau
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Merci à Anaïs et Clara, à Pablo et aux élèves du lycée Edouard Branly de Boulogne-sur-Mer. 

Chanson de fin : " Sweet Disaster " par  Dreamers 

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......