LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Nicole et Arnaud Heusèle, devant l'agenda de Jacques Heusèle.

L'affaire Heusèle

28 min
À retrouver dans l'émission

Jacques Heusèle disparaît le 17 Novembre 2008. Sa voiture est retrouvée quelques jours plus tard sous un pont, près de la Sambre belge. Sa femme et ses deux fils, en quête de vérité sur cette disparition, découvrent la vie secrète et trouble de l’assureur d’Arras.

Nicole et Arnaud Heusèle, devant l'agenda de Jacques Heusèle.
Nicole et Arnaud Heusèle, devant l'agenda de Jacques Heusèle. Crédits : Pascale Bonnet / PHOTOPQR / VOIX DU NORD - Maxppp

Ça pourrait être une histoire écrite par Georges Bernanos, un roman noir, voire un épisode de série policière. Au départ, il y a un père de famille, membre du Rotary Club, ami de politiciens de droite. Mais le 27 janvier 2008, Jacques Heusèle est retrouvé mort, deux mois après sa disparition. Au fil des années et des découvertes, il se transforme en un homme tout autre, bien loin du notable de province que tout le monde connaissait. 

C'est le 17 novembre 2008 que tout commence. Ce soir-là, Jacques Heusèle ne rentre pas au domicile familial. Cela ne lui ressemble pas. Rapidement, sa femme Nicole et ses deux fils s'inquiètent. Ils se rendent au commissariat, pour déclarer une disparition inquiétante. Au gré de ses recherches, Nicole découvre un homme qu'elle ne connaissait pas. 

J'ai découvert qu'il avait quatre banques, et neuf comptes en banque.J'ai aussi rapidement appris qu'il avait vidé le compte assurance vie de ma mère et le mien. Entre 400 et 500 000 euros ont disparu entre 2003 et 2008 : de l'or, des bijoux, les assurances vie et les prêts à la consommation. Nicole

Il faut dire que Jacques Heusèle verrouille tout : il surveille, garde le contrôle sur tous les aspects de sa vie, et ceux de sa famille. Il interdit à sa femme de se mêler des finances et même de travailler. 

J'avais interdiction d'aller dans les banques. A l'époque, je voulais travailler. Les enfants étant plus grands, je voulais prendre mon indépendance pécuniaire. J'entends encore sa réflexion : 'Mais qui va me servir à manger ?". Nicole

Quelques jours après la disparition de Jacques Heusèle, on découvre sa voiture dans un tunnel, non loin de la Sambre belge. Puis deux mois plus tard, le 27 janvier, son corps est retrouvé 30 km en aval de l'endroit où on a retrouvé sa voiture. Il était lesté d'un haltère de 5kg.

Ils m'ont dit qu'il ne fallait pas que je me déplace, parce que je ne pourrais pas reconnaître mon mari, étant donné qu'il était en très mauvais état. Donc je n'ai pas bougé. Et je l'ai regretté par la suite, car il n'y a pas si longtemps, je me demandais encore si c'était vraiment son corps. Nicole 

Les juges interdisent à Nicole l'accès au dossier. Décidée à comprendre, elle récupère tous les agendas de son mari, ceux qu'il avait précieusement rangé dans son bureau et celui qui a été retrouvé sur le cadavre. Elle découvre, avec son fils Arnaud, les mensonges qu'il racontait à sa famille, les voyages insoupçonnés aux quatre coins de la France et de la Belgique et des annotations très perturbantes. 

Agenda de Jacques Heusèle
Agenda de Jacques Heusèle Crédits : PHOTO PQR / LE PARISIEN - Maxppp

Dans les trois semaines qui suivent la disparition, je découvre une autre personnalité de mon père, quelqu'un que je ne connaissais pas. Arnaud

La famille découvre notamment l'existence d'une ligne téléphonique inconnue, puis des prénoms féminins et masculins, des références aux organes génitaux, des pratiques sexuelles, des âges - notamment des mineurs -, des nationalités, des dépenses, et surtout un rendez-vous hebdomadaire dénommé : "Haltères". 

J'ai compris que mon mari avait une double-vie, qu'il faisait probablement partie d'un réseau de proxénétisme. Nicole

Le contraste entre l'assureur de province, père de famille un peu strict et le proxénète aux tendances pédophiles est ahurissant. Aucun membre de sa famille n'aurait imaginé qu'il puisse avoir une double vie de la sorte. 

Mon père était plutôt pour la morale, assez coincé. Il ne passait pas du tout pour un coureur de jupon. Pour moi, c'était un citoyen au-dessus de tout soupçon : on lui aurait donné le bon Dieu sans confession. Arnaud

Nicole et son fils sont résolus à découvrir la vérité, malheureusement les policiers en charge de l'enquête sont beaucoup moins investis. Ni la police, ni la justice n'aide vraiment la famille Heusèle à découvrir la vérité à propos du patriarche, les institutions bâclent et bloquent l'enquête. Alors Nicole et ses fils n'ont d'autre choix que de mener leur propre investigation sur ce qui semble être le meurtre de Jacques Heusèle. 

Mon mari n'était pas seul. Il avait un groupe avec lui. Il y a une omerta : personne ne parle. Le minimum que nous puissions faire est de tout tenter pour découvrir la vérité. Tout ce sabotage judiciaire vient du fait que des personnes haut placées soient impliquées, ce ne peut être que ça. Nicole. 

  • Reportage : Leïla Djitli
  • Réalisation : Anne Kobylak (et Vanessa Nadjar)

Musique de fin  : Midnight Maurauders - Joe Dukie & D Fitchie.

Première diffusion le 21 et 22 septembre 2016. 

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......