LE DIRECT
A la guinguette !

L'amour à la guinguette

28 min
À retrouver dans l'émission

Son parquet glissant, ses baies vitrées donnant sur le lac, son accordéoniste hors pair… bienvenue à la guinguette "La Marina" à Saint-Dizier en Haute-Marne. Chaque jeudi et dimanche après midi, oubliant leurs âges, ils sont nombreux à venir danser la valse.

A la guinguette !
A la guinguette ! Crédits : Thomas Barwick - Getty

C'est un bal de vieux qui ne sont pas si vieux : le tango, la valse, le paso doble ou le rock, ces retraités virevoltent chaque jeudi et dimanche après-midi. 

Paulette, allait à la guinguette avec son mari, et elle a continué après son divorce. 

Mon mari, on a divorcé après cinquante ans de mariage. Des fois je le croise au magasin, mais je marche tout droit, je ne lui parle pas. Il est avec son amie et j'ai ma fierté. 

Il venait au début à la guinguette avec son amie. Mais ils s'embrassaient sur les lèvres. Ça ne se fait pas, il faut avoir de la retenue ! Ils nous le disent après chaque danse : "embrassez votre cavalière", alors on le fait, mais sur la joue. 

Un autre retraité de soixante-quinze ans dit venir seulement pour le plaisir de danser. 

Bien sûr qu'il y a de la drague. L'autre jour, une femme, un peu plus jeune me dit : "ça fait trois semaines que je pense à toi. Je voulais savoir si c'était réciproque." Moi, ça ne m'était jamais arrivé de toute ma vie !

Mais bon, je suis devenu veuf après quarante ans de mariage, ensuite je suis tombé sur une femme qu'il ne fallait pas ; neuf ans de mariage et presque autant de divorce ! Un vrai diable, une psychopathe. 

Il y avait une femme à la guinguette, un ange. Elle m'a invité à danser la première fois, puis ses amis m'ont invité à leur table, de fil en aiguille quoi ! Mais ce qu'il y a, c'est qu'elle est tombée malade. Alors des fois je me dis : "Marcel t'as pas de peau" quoi..

Un autre retraité est venu seul également. 

Il y a bien des jours où on voudrait bien être deux mais non. C'est plus d'ennuis que de bien être. 

C'était : on se prépare pour sortir et au dernier moment : "ah non je veux plus." Ou alors je me prépare seul et au dernier moment elle veut venir avec moi...ras le bol hein. 

Je rêve, je rêve parce que je n'ai plus de projets, à des choses et d'autres, des banalités. 

Reportage : Charlotte Bienaimé

Réalisation : Lionel Quantin (et Alexandra Malka)

Chanson de fin d'émission : Rock Around The Clock de Bill Haley and His Comets. 

Rediffusion de l'émission du 6 octobre 2010.

L'équipe
Production
Réalisation
Production déléguée

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......