LE DIRECT
Coralie et son escargot

Le monde des escargots

28 min
À retrouver dans l'émission

Carole est devenue éleveuse d’escargots un peu par hasard, tandis que Coralie a trouvé sa raison de vivre grâce à ces petites bêtes. Deux histoires à hauteur de colimaçon, qui nous rapprochent sur l'idée de la beauté de la lenteur des escargots.

Coralie et son escargot
Coralie et son escargot Crédits : © Hélène Corbec

La bave d'escargot serait une merveille de la nature, avec des vertus réparatrices, régénératrices et anti-inflammatoires... De nombreux produits cosmétiques-souvent très chers- sont d'ailleurs confectionnés à partir de bave d'escargot. 

La vie de l'escargot n'est pas toujours facile : quand il fait trop froid, il hiberne; quand il fait trop chaud, il estive, c'est-à-dire qu'il se cache car il a besoin d'humidité. Il est hermaphrodite, c'est-à-dire que pour se reproduire, les escargots restent collés environ deux heures, dans un long ballet immobile. 

Depuis plus de 40 ans, il existe un championnat du monde de vitesse d'escargots. Les participants viennent du monde entier, pour battre le record qui est de 25 cm à la minute. 

Carole est devenue éleveuse d’escargots un peu par hasard, tandis que Coralie a trouvé sa raison de vivre grâce à ces petites bêtes. Deux histoires à hauteur de colimaçon, qui nous rapprochent sur l'idée de la beauté de la lenteur des escargots. 

Tout commence le jour où le père de Carole lit un article sur les bienfaits de la bave d'escargots dans Femmes Actuelles. L'article revenait sur le choix d'un couple parisien de quitter la capitale pour faire de l'élevage d'escargots. Le père de Carole a alors un déclic : et pourquoi pas lui ? 

Mes parents ont commencé à élever des escargots le weekend chez eux. Le vendredi, ils les cuisinaient, et le weekend, ils allaient faire les marchés et les brocantes pour les vendre. Carole

Un jour, mon père nous a réuni à un dîner de famille pour nous annoncer qu'il voulait arrêter les escargots. Mes sœurs ne voulaient pas reprendre l'activité. Après en avoir discuté avec mon mari, je me suis dit : "Pourquoi pas ?". Et puis je suis devenue hélicicultrice, c'est-à-dire éleveuse d'escargot. Carole

Carole élève environ 200 000 escargots dans son parc : 

Quand mon père mange mes escargots, j'ai une pression supplémentaire. Mes escargots, c'est d'abord le travail de mes parents. Je ne veux pas les décevoir. Le nom de notre société c'est "Monsieur Devaux", et je ne changerai pas le nom, c'est impossible. Carole

Arnaud et son épouse ont adopté une enfant handicapée moteur : Coralie. Très vite, la petite fille se passionne pour les petits animaux rampants, et en particulier les escargots. 

On avait mis son escargot dans une boîte et Coralie le baladait partout, elle refusait de s'en séparer. Elle l’emmenait au restaurant, chez le médecin, dans son lit... L'escargot est devenu un animal magique pour elle. Mère de Coralie 

Grâce à cet animal, on est entrés en contact avec notre fille. On lui a appris à dire "escargot", "coquille"... Et puis tout doucement, elle s'est mise à marcher, très lentement, comme un escargot, alors qu'on nous avait dit qu'elle ne pourrait jamais marcher. Mère de Coralie

Lien vers le site des escargots de M. Devaux

Lien vers le site de l'association des amis de Coralie

Lien vers le site de l'élevage de Marc Mage à Barjac

Pour les passionnés d'héliciculture

Chanson de fin : "Beautiful people, beautiful problems" par Lana del Rey - Album : "Lust for life" (2017) - Label : Polydor

  • Reportage : Elise Andrieu
  • Réalisation : Alexandra Malka

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......