LE DIRECT
Le rond-point de Pouligny-Saint-Pierre et une chèvre saccagée.

Le mystère des biquettes du rond-point de Pouligny-Saint-Pierre

28 min
À retrouver dans l'émission

Pouligny-Saint-Pierre, petite commune au cœur du Berry, est connue pour son fromage de chèvre. Il y a huit ans, le village a inauguré un rond-point orné d'une sculpture de fromage et de quatre chèvres décoratives. Depuis, les biquettes sont régulièrement victimes de sauvages agressions. Enquête.

Le rond-point de Pouligny-Saint-Pierre et une chèvre saccagée.
Le rond-point de Pouligny-Saint-Pierre et une chèvre saccagée. Crédits : © Alice Milot

Au XVIIIe siècle, le fromage de chèvre Pouligny-Saint-Pierre est fabriqué pour la première fois dans le village du même nom, dans l’Indre, à côté du Blanc. Dans les années 2010, la mairie décide de construire sur le rond-point du village des statues de chèvres, entourant une représentation géante du fromage en question. Tout semble jusque-là normal. Mais seulement, le jour de l’inauguration, l’histoire d’un fait divers mystérieux commence, comme le raconte Roland Caillaud, maire de Pouligny.

Le matin de l’inauguration, une biquette était complètement broyée, la tête d’un côté, les pattes de l’autre. 

La mairie décide alors d’en acheter une nouvelle, détruite un an plus tard, à deux reprises, tandis qu’une troisième chèvre, elle, disparaît carrément. Monsieur le maire développe alors une stratégie qu’il espère, imparable.

On s’est dit : "Mettons des chèvres avec des petits. Ils n’oseront peut-être pas y toucher". Du temps a passé et un jour, tout était cassé. 

En tout, treize chèvres ont été démolies ou volées. La mairie a porté plainte mais les gendarmes disent n’avoir aucune preuve. Cependant, cela n’empêche pas les notables locaux d’avoir leur propre idée sur la question.

Ça pourrait être la réaction d’un éleveur qui se dit "on fait de la publicité avec ces chèvres, alors que nous on bosse sans réussir à gagner notre vie".

C’est peut-être un acte de vengeance de l’ancienne équipe municipale.

Autre piste : l’Etat protégerait le fils d’un élu ? Pour le père du garçon, ce dernier étant d’origine brésilienne, il serait un coupable trop idéal. 

Difficile donc de savoir qui est derrière cela, mais une chose est sûre, beaucoup de monde a quelque chose à dire à Pouligny-Saint-Pierre.

  • Reportage : Alice Milot
  • Réalisation : Clémence Gross

Merci à tous les habitants de Pouligny-Saint-Pierre, Virginie, Dédé, Tatiana, Anaïs.

Chanson de fin : "Danse des petites chèvres" par Vladimir Cosma – Issu de la B.O. de La Chèvre (1981).

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

Rediffusion de l'émission du 10 janvier 2019.

L'équipe

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......