LE DIRECT
prostituées

Le Venusia : à quoi ressemble la vie dans une maison close à Genève ?

28 min
À retrouver dans l'émission

À quoi ressemble la vie dans un "salon" ? Dans l'une des plus grandes maisons closes de Genève, les travailleuses du sexe racontent les clients, l'attente, les conditions de travail.

prostituées
prostituées Crédits : Nikada - Getty

Des filles d’origines diverses font le voyage pour venir y travailler. Ingrid, trente ans est roumaine, elle est au “service de nuit” depuis neuf ans. 

Ce qui me plaît dans ce métier : l’argent c’est tout. Je ne suis pas ici pour vivre. Je suis ici pour travailler pour ma famille, pour que mon fils ne manque de rien.

Une autre jeune femme assure que le besoin d’argent est bien le moteur, mais pas seulement :

Tu te dis que tu fais ça un temps, juste pour rembourser ce que tu dois payer, et puis ensuite tu te dis “c’est pas  mal en fait... Et puis tu continues, tu continues et cela fait déjà six ans !

Il ne faut pas aimer que l’argent, sinon tu ne tiens pas ! Il faut aussi aimer le contact

Le salon garantit un certain standing. C’est ce qui a décidé Sophie à venir de Hongrie ; elle travaille au Venusia depuis huit ans :

J’ai tapé ‘Salon érotique sur Genève’, j’ai vu Le Venusia. Je me suis présentée [...] c’est tout ce que je veux : protection et propreté. C’est une belle clientèle.

Lisa, était auparavant prostituée à Paris, c’est ainsi qu’elle a rencontré son mari. Depuis dix-sept ans, elle est la patronne des lieux : "Par principe je donne leur chance à toutes les filles. Par contre, il faut aussi provoquer la chance. Si après avoir déjà vu quelques clients tu n’as pas été choisie... la chose qui ne peut dépendre que de toi : c’est la tête que tu fais ! Il faut être avenante".

J’ai plein de femmes qui font ça un jour, deux jours, et parfois qui décident de continuer seules.

C’est le cas d’Alice, restée seulement quelques jours :  

Je ne correspondais pas aux standards, les clients ne me choisissaient pas forcément

Reportage : Pauline Verduzier

Réalisation : Cécile Laffon

Musique de fin : Mala Vida de Olivia Ruiz

Bibliographie

Bordel : récitBlefond, 2014

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......