LE DIRECT
Franck en 1974, vers l'âge de 17 ans.

Les disparus volontaires

28 min
À retrouver dans l'émission

Un jour, ils décident de tout quitter.

Franck en 1974, vers l'âge de 17 ans.
Franck en 1974, vers l'âge de 17 ans. Crédits : © Famille Bertrand

Sonia recherche son grand frère Franck depuis l'été 1974. Encore petite fille à l'époque, elle conserve de ce jeune homme brillant et contestataire un souvenir admiratif.

Il a bousculé les institutions, les profs, la famille. Il a lu beaucoup de philosophes et s'est orienté ensuite vers des écrits plus politiques, engagés, anarchistes, qui mettaient à plat toutes les institutions. Il y avait entre lui et mon père une incompréhension totale. 

L'été 1974, Sonia est en Bretagne avec ses parents. Franck, lui, séjourne chez ses cousins. A leur retour, le jeune homme, encore mineur, a disparu. C'est le début d'une longue attente. 

Le jour où mon père a pris sa retraite, il a dit à ma mère : "Je me consacre à partir d'aujourd'hui, nuit et jour, à la recherche de mon fils et je te le ramènerai". Il a pris son sac à dos, il est parti en Allemagne, en Grande-Bretagne, il a parlé à des jeunes, a lu tout ce qu'il pouvait lire sur ce genre de départs. 

Consulat, avis de disparition... Le père de Sonia aura essayé toutes les pistes, jusqu'à sa mort. Pour Sonia et sa mère, le vide et le mystère restent entiers. 

La mort de Franck, nous avons mis beaucoup de temps à l'articuler. C'est quelque chose qui va et qui vient : cette mort est possible, mais pas certaine. 

La vie de Betty n'a pas été toujours rose. Mais depuis une quinzaine d'années, tout va bien. Elle gagne bien sa vie, a écrit un livre à succès en Belgique et créé une association. Elle a un mari et quatre enfants, tous adorables. Sa vie, elle la mène a tout allure. 

Je mangeais la vie. Je me suis oubliée, je dormais trois heures par nuit, je voulais être partout à la fois, aider tout le monde. 

Le 22 mai 2011, Betty craque, sa vie bascule. C'est le burn out. 

Il y a une petite voix qui me dit "pars". J'accepte. Je mets un jean, des mocassins, quelques affaire dans un sac. Je sais que je pars pour plusieurs jours, mais je ne sais pas où. 

Betty se rend à la gare la plus proche et embarque pour Namur. Entre son travail et son association, elle se sent piégée, face au mur : elle ne peut abandonner ni l'un ni l'autre mais ne parvient plus à donner le change. Il faudrait un miracle... Décision est prise : Betty part à Lourdes. 

Je vois un cybercafé où je m'arrête pour écrire un petit mot à mon mari, pour le rassurer. Et là, je constate que j'ai reçu une flopée de messages, je vois que les médias s'en sont mêlés, qu'un avis de disparition circule. 

La police parvient à localiser Betty. Peu après, elle est hospitalisée. Et la voix qui l'avait guidée à l'époque revient. 

Chanson de fin : "Oats in the water" par Ben Howard - Album : "The Burgh island" - EP (2012) - Label : Tôt ou tard.

  • Reportage : Stéphanie Thomas
  • Réalisation : Philippe Baudouin

Lien vers le site de Betty Batoul

Lien vers la page Wikipédia de Betty Batoul

Lien vers la page de l'association d'aide aux victimes

Rediffusion du 05/09/2017

Quelques nouvelles de Betty : 

Betty a aujourd’hui cinq livres à son actif. Après son burnout elle a eu beaucoup de peine à retrouver un emploi, en raison de son âge, nous confie-t-elle, mais elle a réussi les examens et est devenue fonctionnaire. Elle anime une émission sur Hitradio et s’apprête à créer une nouvelle association avec son fils pour la formation des adultes à l’animation.   
Elle est aujourd'hui accompagnée par une équipe d'une dizaine d'intervenants pour la gestion de l'association d’aide aux victimes qu’elle a fondée en 2010.
Les 5 jours de sa disparition restent un volet sombre de son parcours, nous raconte-t-elle, même si cette expérience l'aide aujourd'hui à conseiller les personnes qui voudraient fuir, comme elle l’a fait. Elle espère leur éviter le pire, car si elle a eu de la chance de ne pas mourir en chemin, c’est grâce à son ange gardien qui ne l’a pas lâchée.
Betty et son mari ont fêté leurs 27 ans de mariage.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......