LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quand la vaisselle s'amoncelle

Cohabiter

28 min
À retrouver dans l'émission

Eric a dû apprendre à vivre avec sa belle-famille japonaise durant plusieurs mois chaque année. Elsa a vécu en colocation avec une jeune femme qui ne la respectait pas du tout. Claude a hébergé toute sa vie des inconnus dans le besoin. Chacun témoigne de comment et pourquoi vivre sous le même toit.

Quand la vaisselle s'amoncelle
Quand la vaisselle s'amoncelle Crédits : PhotoAlto/Katarina Sundelin - Getty

Eric est tombé amoureux d'une Japonaise, calligraphe, venue faire des études d’art à Paris. Après leur mariage, il reçoit plusieurs mois par an la visite de sa belle-famille. Eric est alors forcé de cohabiter avec des personnes aux mœurs très différentes des siennes, non sans difficultés. 

J’ai compris ce que c’était qu’un choc culturel. Eric

Une cohabitation parfois douloureuse, quoique finalement enrichissante.

Quand j’avais soif, je prenais de l’eau et je mettais un peu d’eau dans mon verre. Quoi de plus naturel ? Mais quoi de plus choquant pour ma belle famille ? Parce que quand on se sert, au Japon, on commence par servir ses voisins. Eric

Lorsque Elsa déménage à Lyon pour ses études, elle se met en colocation avec Tamara, très sympathique au premier abord. Mais la cohabitation vire bientôt au cauchemar.

Elle ne faisait pas la vaisselle, ne payait jamais ses factures, laissait pourrir de la nourriture pendant des semaines. Je bouillonnais à l'intérieur mais je me contenais car j’avais vraiment la peur de faire empirer la situation. Elsa

Claude, lui, accueille sous son toit ceux qui en ont besoin. Depuis des années et sans condition. 

On l’a pris en stop et on lui a proposé de le ramener. Je lui ai dit que s’il avait un problème il pouvait venir chez nous. Le lendemain matin, il avait un problème, il est venu chez nous. Claude

C’est compliqué parfois, d’aider. Etre avec des gens avec qui on n’a pas prévu d’être. Ça demande beaucoup d’énergie mais c’est une partie de notre vie que je trouve essentielle. Vivre avec d’autres vies, d’autres vies qu’on n'était pas faites pour rencontrer. Claude

  • Reportage : Elise Andrieu
  • Réalisation : Clémence Gross

Merci à Claude, Éric et Mariko, Thomas, Elsa et Zoé.

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......