LE DIRECT
l'éleveur Xavier Chiché avec ses vaches à Reignac.

Les vaches dépecées

28 min
À retrouver dans l'émission

Il y a quelque temps, à Reignac, petite commune de Gironde, plusieurs vaches ont été mystérieusement tuées et découpées dans les pâturages ; rencontre avec les éleveurs et les gendarmes en pleine enquête.

l'éleveur Xavier Chiché avec ses vaches à Reignac.
l'éleveur Xavier Chiché avec ses vaches à Reignac. Crédits : Jérôme Jamet - Maxppp

Le maire de Reignac reste perplexe :

Il y avait déjà eu une tuerie, il y a six ans, et là ça recommence. N’importe qui peut faire ça. Avec ces temps difficiles, il faudra s’attendre à ce genre d'événements partout. Il y a des gens qui ont faim...

Thierry Dupuy, éleveur et vigneron, a été le premier à donner l’alerte : 

Il y a eu une vague "d’attentats", où j’ai été le quatrième touché, ils ont raté une de mes bêtes et l’ont blessée et elle a beaucoup souffert. Ils avaient même coupé l’oreille de la vache du voisin et l'avaient déposée sur le cadavre...

Mon hypothèse c’est que c’est une bande, comme une bande de voleurs de voiture... Mais ils sont branchés vaches. Et ils se partagent la viande. En tous cas, ils connaissent le coin comme leur poche. 

L’adjudant en charge de l'enquête essaie de calmer les tensions au sein du village : 

Il fallait surtout convaincre les habitants de ne pas régler eux-même cette affaire (...) Les gens parlent beaucoup, il y a souvent des vieilles rancœurs. Donc ils venaient me suggérer d'enquêter sur untel ou untel. Certains soupçonnaient des villageois parce que leurs têtes ne leur reviennent pas ou qu'untel a "les cheveux longs". Mais bien entendu il y a des hypothèses plus probables que d'autres ! 

Cette situation laissent certains villageois stupéfaits, c'est le cas de Xavier Chiché : 

Maintenant c’est le monde à l’envers, des vaches qu’on tue à minuit ! Mais vous me direz moi je plante des fruits et des légumes, et je vois des gens qui sortent de mon terrain, les paniers remplis, l'air de rien ! 

Des gens qui veulent se nourrir ? Je n’y crois pas. Ils peuvent chasser ! Dépecer de la viande au milieu d’un champ, il y des excréments, il faut le vouloir pour consommer ça ! Et puis les gens sans moyens n’ont pas ces outils pour dépecer. 

Les éleveurs évoquent leur attachement à leurs bêtes

Les vaches aussi ça sourit, quand elles lèvent la tête et leurs oreilles, ça veut dire qu’elles écoutent. 

Mais une vache dépecée, c'est aussi une perte d'au moins 2000 euros.

Depuis la première diffusion en 2013, l'enquête n’a pas avancé et le mystère reste entier. Et dans d’autres régions en France il s’est produit le même genre de violence. 

Musique de fin : Cowboy blues de Rose Alleyson. 

Pour aller plus loin : 

"Deux vaches retrouvées dépecées pour leur viande en Seine-et-Marne", oust france : https://www.ouest-france.fr/ile-de-france/seine-et-marne/deux-vaches-retrouvees-depecees-pour-leur-viande-en-seine-et-marne-6111249

Reportage : Leila Djitli

Réalisation : Assia Khalid et François Caunac

Première diffusion le 12/02/2013

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......