LE DIRECT
Geoffroy Delorme en compagnie de Chévi.

L'homme-chevreuil

28 min
À retrouver dans l'émission

Il a vécu dans les bois de Normandie en compagnie des chevreuils, des renards et des chouettes. Geoffroy Delorme a mangé et dormi comme eux à la belle étoile pendant sept ans.

Geoffroy Delorme en compagnie de Chévi.
Geoffroy Delorme en compagnie de Chévi. Crédits : Geoffroy Delorme

Pendant plusieurs années, Geoffroy a vécu au milieu des chevreuils, des renards et des chouettes dans une forêt normande. Au fil des jours, il est devenu ami avec certains chevreuils, avant de faire une ultime rencontre.

Quand il était petit, Geoffroy a été retiré de l’école par ses parents après un incident à la piscine. Il a été scolarisé par correspondance jusqu’au lycée, sans amis ni camarades. C'est pendant son enfance qu'il découvre la forêt et le monde sauvage qui jouxtent sa maison.

J'ai fait mes premières rencontres avec des renards, des chouettes et des hiboux, des cerfs. Ça a été très marquant pour moi.

Progressivement, Geoffroy rencontre des hardes de biches et autres cervidés. Il passe le plus clair de son temps dans les bois : les sorties se rallongent et deviennent de plus en plus fréquentes, jusqu'à passer la nuit à la belle étoile.

Je me suis rendu compte que les animaux ne me voulaient pas de mal. J’étais en pleine découverte de la forêt et je me demandais si c'était dangereux ou pas. On se rend compte qu'elle n'est pas dangereuse : il y a des risques, oui, mais ce n'est pas dangereux. Je voulais m'imprégner des éléments. J'apprenais au fil de mes rencontres, et ça a pris du temps.

C’est alors qu’il rencontre un chevreuil au détour d’un sentier :

J'étais en mode survie et lui « en mode découverte ». Notre première rencontre a été classique : je descendais un chemin, lui le traversait.

Le temps passe et les deux futurs amis se retrouvent. Un petit jeu s’installe entre Geoffroy et celui qu’il prénommera Daguet. Ils s’apprivoisent, se rapprochent et ne se quittent presque plus.

Il écoutait le moindre de mes mouvements. Il acceptait et ne partait pas comme les vrais chevreuils. On se découvrait mutuellement et c'est lui qui m'a ouvert les portes de la forêt.

Daguet offre à Geoffroy de bons moments, mais les autres chevreuils ne font pas tous preuve de la même bienveillance : ils sont plus méfiants et plus distants. Sur 43 chevreuils, Geoffroy avoue n’avoir noué une relation qu’avec six d’entre eux : Daguet lui a ouvert la forêt, tandis qu’Étoile, elle, lui a appris le côté « nourricier » et « protecteur » de la forêt.

Chaque chevreuil que j'ai rencontré m'a montré une étape de conscience à franchir. Étoile m'a appris à me protéger tout en acceptant les situations qui arrivaient.

Néanmoins, la vie en forêt de l’homme-chevreuil prend un tour plus tragique lorsqu’Étoile est prise au piège d’une battue... Les deux amis se cachent, Geoffroy s’en sort, mais pas son amie.

Ce jour-là, malheureusement, c'était pas notre jour de chance.

Entre autres expériences d’immersion, comme son hypothermie en pleine forêt, Geoffroy a aussi rencontré sa compagne au milieu des arbres, alors qu’elle promenait son chien :

J'étais plus dans un univers olfactif qu'un univers visuel. C'est plutôt son odeur qui m'a marqué.

  • Reportage : Stéphanie Thomas
  • Réalisation : Cécile Laffon et Emmanuel Geoffroy
  • Mixage : Etienne Colin

Merci à Geoffroy. Son livre, L'homme-chevreuil, est disponible ici aux éditions des Arènes.

Musique de fin : "If le Grand If", Facteurs Chevaux - Album : La Maison sous les eaux, 2016. 

Bibliographie

L'homme-chevreuil

L’homme-chevreuilEditions Arènes , 2021

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......