LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
L'incendie de la rue Myrha

L’incendie de la rue Myrha

28 min
À retrouver dans l'émission

Dans la nuit du 1er au 2 septembre 2015, l'immeuble du 4 rue Myrha à Paris dans le 18ème arrondissement prend feu. Retour sur cet incendie criminel qui fera huit morts et dont le procès s’est ouvert le 30 novembre dernier. Derrière ce fait divers tragique, s'engage une enquête à rebondissements...

L'incendie de la rue Myrha
L'incendie de la rue Myrha Crédits : NORMAN GRANDJEAN - AFP

En septembre 2015, à Paris, dans le XVIIIe arrondissement, dans le quartier de la Goutte-d'Or, un immeuble a brûlé. Qui a incendié ce bâtiment de la rue Myrha? Rapidement, un suspect, Mourad, sans domicile avec un briquet et une bougie, est arrêté. Il est connu comme un marginal du quartier et le motif d'inculpation semble un peu faible et, en effet, l'enquête ne fait que commencer.

Les voisins, les habitants et témoins racontent l'horreur de cette scène de panique, la vision de voisins décédés et l'empreinte psychologique laissée par ce drame.

Un autre personnage, Thibaud, est très présent devant les caméras et les micros. On apprend que les incendies ont débuté dans sa boîte aux lettres et sur son palier. Peut-être que quelqu'un l'avait pris pour cible. A la commémoration que, par ailleurs, il organise lui-même un an après le drame, Thibaud est un des principaux soutien aux familles.

La marche en hommage aux victimes
La marche en hommage aux victimes Crédits : PATRICK KOVARIK - AFP

Début septembre 2016, quand Thibaud, celui que tout le monde a consolé, avec qui tout le monde a discuté, qui avait été le plus actif à rendre visible cette affaire est finalement désigné comme le coupable, tout le monde se sent dupé.

Cette révélation scandaleuse fait la lumière sur une autre réalité ahurissante : Mourad a passé plus d'un an derrière les barreaux, innocent, alors qu'aucune preuve ne démontrait sa culpabilité.

Thibaud m'a dégoûté, je ne fais plus confiance à personne. C'était un acte raciste, il voulait juste détruire les africains de l'immeuble.  

Mourad a juste été remis à la rue après avoir été détenu injustement pendant un an, c'est n'importe quoi.

Le procès de l’incendiaire Thibaud Garagnon a débuté ce lundi 30 novembre à Paris. Il durera jusqu’au 11 décembre.

Reportage : Olivier Minot 

Réalisation  : Anne Kobylak (et François Caunac) 

Merci à Mourad, Hackim, Alassane, Evelyne, maître Paul Fortin,  Delphine Gormand, Jean-Raphael Bourge et Alice Lefilleul.

Chanson de fin : "Fireworks went off" par Cliff Martinez - Album My life directed by Nicolas Winding Refn (2014).

Première diffusion le 16/02/2017

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......