LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Quand le mariage emprisonne...

Mariées forcées

28 min
À retrouver dans l'émission

A quinze ou vingt-cinq ans, aux quatre coins de l’Hexagone, des jeunes femmes sont mariées de force à des hommes souvent plus âgés qu’elles. Diaryatou, mariée à quatorze ans, et Myriam qui, à vingt ans, est parvenue à se sauver du pire, racontent.

Quand le mariage emprisonne...
Quand le mariage emprisonne... Crédits : Roberto Pasquinelli / EyeEm - Getty

Les violences

Diaryatou, trente-cinq ans aujourd'hui, a été mariée de force à quatorze ans avec un homme de quarante-cinq ans. Adolescente, la jeune guinéenne part s'installer chez son mari à Rotterdam, où elle se trouve peu à peu enfermée dans une infernale vie conjugale. Diaryatou, qui n'est encore qu'une enfant, prend en charge l'intégralité des tâches domestique et se fait régulièrement violer et violenter par ce nouvel époux, qui la bat au moindre prétexte. 

"A l'époque, je pensais que c'était normal, que, lorsque tu fais quelque chose que ton mari n'aime pas, il a le droit de te battre. Le pire, c'était les viols, c'était ce qu'il y avait de plus difficile, parce que tu ne peux pas le dire à ta famille." Diaryatou

Clandestine en Hollande et ignorante de ses droits, Diaryatou est sous l'emprise absolue de son mari. Lorsqu'elle se plaint de douleurs au ventre, son époux, qui craint que les autorités ne découvrent que la jeune fille n'est pas vraiment sa cousine, ne l'emmène pas à l'hôpital. Or, Diaryatou est enceinte. Ce jour-là, elle perd l'enfant. 

Cette situation de dépendance et de nouvelles violences conjugales conduisent à une autre grossesse malheureuse, à la suite de laquelle la jeune fille sombre. 

"Je pleurais beaucoup, je ne mangeais plus." Diaryatou

Le couple déménage peu de temps après en France. C'est en regardant la télévision que Diaryatou découvre qu'il lui est possible de consulter une assistance sociale, ce qu'elle fait dès qu'elle en a la possibilité. Pour elle, c'est le premier pas vers la liberté. Elle a alors dix-huit ans... 

Les résistances

La famille de Myriam insiste pour qu'elle et sa sœur jumelle se marient au plus vite. Les propositions de mariage s'enchaînent, tandis que de nombreux prétendants se succèdent dans le foyer familial. Mais les deux jeunes filles résistent aux pressions. 

"Je suis à la maison et j'entends ma mère qui appelle tout le monde : "Oui, ça y est, on a fiancé Myriam."" Myriam

"Quand les hommes venaient à la maison, il fallait qu'on fasse les femmes domestiques." Myriam

La mère de Myriam, désespérée devant les refus de ses filles, devient petit à petit violente avec elles. A vingt-deux ans, les deux sœurs décident donc de fuir leur famille pour échapper au pire... 

Merci à Diaryatou, Myriam, Louise Miragliese, Amandine Maraval, Marie Cervetti, Sarah Jama, Ghada Atem et Isabelle Gillette-Faye.

Reportage : Olivia Müller 

Réalisation : Clémence Gross

Mixage :  Olivier Dupré

Musique de fin : "La grenade" de Clara Luciani.

Dispositifs d’aide et d’écoute : 

- La ligne d’écoute nationale : 3919 

- La plateforme de signalement en ligne : arretonslesviolences.gouv.fr

- Pour un accueil de proximité : les Centres d’information sur les droits des femmes et des familles (CIDFF), ou le lieu d’accueil et d’orientation (LAO) de Bagnolet dédié aux 16-25 ans.

Pour aller plus loin :

- Juliette Obadia, "Mariages forcés pendant les vacances : Voix de femmes lance l’alerte", Les Inrockuptibles, 7 juillet 2015.  

- Elsa Maudet, "Mariage forcé : « Je ne peux pas vivre avec un homme que je n'aime pas »", Libération, 17 juillet 2015.

- "Ces jeunes filles que l'on envoie au bled pour les marier de force l'été", Madame Figaro, 6 juillet 2015.

- Nathalie Perrier, "Un guide pour aider les élus à lutter contre les mariages forcés et la polygamie", La Gazette des communes, 8 octobre 2021.

- Fatou Diouf et Charles-Arnaud Gosn, Le Scandale des mariages forcés, Editions du Rocher, 2009.  

- la Proposition de loi visant à condamner les mariages forcés avec la même sévérité que pour la traite des êtres humains, janvier 2021.

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
Stagiaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......