LE DIRECT
Choisir de ne pas choisir qui l'on aime.

On ne choisit pas qui on aime

28 min
À retrouver dans l'émission

Les voies de l'amour sont impénétrables. Marie-Clémence n’a pas choisi de tomber amoureuse d’une femme. Claire n’a pas non plus choisi d'aimer un Péruvien des Andes. Toutes les deux ont dû plier face à leurs propres schémas de vie et ceux de leur entourage pour vivre le grand amour.

Choisir de ne pas choisir qui l'on aime.
Choisir de ne pas choisir qui l'on aime. Crédits : Martin-Dm - Getty

Issue d'une famille bourgeoise et catholique, Marie-Clémence s'est éloignée de schémas prédéfinis pour choisir la vie que le grand amour lui a présenté. Enfant, elle pensait suivre le chemin de ses parents :

Je dessinais les plans parfaits de mon rêve, et je pensais reproduire le schéma familial de mes parents, parce que leur vie me paraissait être la vérité, la seule solution.

L’école religieuse, les messes dominicales et le scoutisme rythmaient alors sa vie. À 17 ans, la jeune fille rencontre un garçon qui correspond en tout point à son cahier des charges. Tout se passe pour le mieux et les années passent. Dans le cadre de ses études d’art, elle décroche un stage pour lequel elle est envoyée sur un plateau. Elle doit y rencontrer Aurore, une femme qui lui tape dans l’œil et l’intrigue :

Les mois passent, et on se rapproche, une vraie complicité naît. On travaille en binôme tous les jours. Je commence à comprendre, à un moment, qu’Aurore aime les femmes. Et je commence à surprendre quelques regards.

Dans un premier temps, Marie-Clémence s’avoue « amusée » et intriguée. Elle s'étonne de plaire à Aurore. Commence alors un petit jeu de séduction entre les deux femmes. Lors d’une fête, elles se rapprochent, mais Marie-Clémence finit par décliner le baiser qu’Aurore tente de décrocher.

Dans les semaines qui suivent, je ne pense qu’à ça. Je me dis : « pourquoi j’ai refusé ce baiser ? ». En fait, je le veux, ce baiser ; j’ai envie de l’embrasser ! Mais je suis alors persuadée qu’une fois suffirait.

La jeune femme se résout à dévoiler son cœur. Ce qui ne devait arriver qu’une fois trouve à se prolonger : Marie-Clémence est éprise, amoureuse. Les doutes la submergent.

Est-ce que ça veut dire que je suis homosexuelle, que je vais aimer toutes les femmes, que je n’aime plus ce garçon ?

En plein dilemme, comme sommée de faire un choix entre deux amours, l’un historique, l’autre fulgurant, Marie-Clémence se replie sur ce qu’elle a toujours connu : sa foi. 

Il va falloir que le bon Dieu vienne m’aider, parce que là, c’est une situation un peu compliquée… 

Un matin, alors qu’Aurore vient de partir, la chrétienne prie, dans l’attente d’un signe. Tout à coup, la sonnerie retentit. C’est son petit copain, qui débarque pour un petit-déjeuner improvisé. D’abord résignée à suivre la volonté de Dieu, Marie-Clémence n’est pas contente. Elle fait le choix de suivre son cœur, et le bonheur :

Elle, elle me rend heureuse, à chaque seconde. Je vais voir Aurore, et je lui dis alors : « ça y est, je l’ai quitté ». C’est fini. On est ensemble toutes les deux.

À 22 ans, sa vie prend donc un tournant. Vient le moment de l’annonce à la famille : un coming out compliqué, marqué par une sorte d’aphasie, par l’acceptation et le choc. Les préjugés et idées préconçues s’invitent dans la famille, jusqu’à la rencontre de la mère avec sa belle-fille :

Il y a une vitre qui se brise, un mur qui se casse. Elle se disent bonjour, et ça se passe très bien. Dans les semaines et mois qui suivent, ma mère me dit qu’elle considère Aurore comme un membre à part entière de la famille.

Alors que le bonheur s’épanouit dans le couple, la Manif pour tous commence à se faire entendre dans les rues de France. Marie-Clémence est aussi surprise que déçue par les faits et gestes d’une partie de sa famille, remplie de haine et de colère. Selon elle, leurs discours ne sont que mensonges et faussetés.

Je fais rien. Je suis amoureuse. J’aime, point. Laissez-moi tranquille.

Envers et contre tout, les deux femmes scellent leur idylle puissante en se mariant. Après plusieurs années, les sentiments sont toujours aussi forts, et ont d'ailleurs trouvé à se concrétiser à deux reprises…

Claire, quant à elle, a rencontré l’amour de sa vie au beau milieu des montagnes péruviennes. Dix ans après sa rencontre avec Élise Andrieu, elle a suivi la pente de son cœur et vit désormais à Cuzco.

Elle a rencontré Juan de manière très particulière : selon ses mots, ça n’a tenu « qu’à un fil ». Elle qui avait toujours rêvé de voyager en Amérique latine avec son prince charmant s’est résignée à partir seule. De Rio de Janeiro à Ushuaia, en passant par les rives du lac Titicaca, Claire a abouti au Pérou. Elle s’est lancée dans un trek à flanc de montagne. Impressionnée par un guide qui maîtrise tout sur son VTT, elle tombe sous le charme :

Il avait la physionomie des habitants des Andes. Il m’a plu, ça c’est sûr. 

Rapidement, l’attraction se confirme et aboutit au premier baiser :

On s’est embrassé dans l’état d’esprit — pour moi en tout cas —  d’une amourette de vacances.

Vient le moment de la séparation : Juan et Claire restent en contact. À la fin de son séjour, la jeune femme décide de retourner à Cuzco avant de partir.  Mais les adieux sont difficiles...

Mon coeur était resté dans les Andes, et il s’arrachait. On a beaucoup pleuré. Est-ce qu’il y aurait un futur, on n'en savait rien.

De retour en France, Claire connaît sept mois très difficiles. Juan lui manque terriblement. Pour suivre ce que lui dicte son cœur, Claire retourne au Pérou, avant que Juan ne vienne à son tour en France pour la demander en mariage. Ils vivent heureux, ont des enfants, et déménagent tous les deux à Cuzco, animés par un projet de vie commun. Aujourd’hui, le couple organise des ballades et treks sur les sentiers du Machu Picchu.

Finalement, la vie nous amène là où l'on doit être.

  • Reportage : Elise Andrieu 
  • Réalisation : Yaël Mandelbaum

Merci à Claire, Marie-Clémence, Aurore et Charlie.

Musique de fin : "Oiseau sauvage", Dom La Nana - Album : Tempo, 2019 - Label : Six Degrees - New Releases.

Trekkinca, l’agence de voyage de Claire et Juan :

https://trekkinca.com/

Bibliographie : 

Marie-Clémence Bordet-Nicaise : On ne choisit pas qui on aime 

Bibliographie

L'équipe
Production
Production déléguée
Avec la collaboration de
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......