LE DIRECT
Une interpellation
Épisode 10 :

Un jeune couple en état d’ivresse, la souffrance d’une enfant et une invitation

28 min
À retrouver dans l'émission

Des policiers interviennent de nuit dans un bar à Auxerre, une femme veille sur sa fille à l’hôpital d’Amiens, une autre cherche à accueillir à Marseille son neveu venu du Burundi. Trois histoires de soin, lutte et dilemme au cœur des services publics.

Une interpellation
Une interpellation Crédits : Jack Guez - AFP

Places de la République est une série de reportages en immersion dans trois lieux : un commissariat, un hôpital, une mairie. Nous essayons de montrer la façon dont fonctionnent les services publics et comment les citoyens en bénéficient. Nous nous intéressons à la manière dont les gens vivent en général, les problèmes qu’ils rencontrent, leur vie quotidienne, aux quatre coins de la France.

Aujourd’hui, à Auxerre, nous accompagnons la Brigade de nuit. Cette unité est habituée à intervenir pour des problèmes d'ivresse, surtout en début de mois. Entre eux, ils appellent ça des "IPM" : ivresse publique et manifeste, une infraction prévue par le code de la santé publique réprimant l'état d'ébriété sur la voie publique.

Ce jour-là, Police Secours a reçu un appel de la propriétaire d’un petit bar dans la vieille ville. Un jeune couple, visiblement alcoolisé, avec un enfant en bas âge, tente de partir du dit bar sans payer, jusqu’à l’intervention des services de police. Une confrontation non sans accrocs.

Ce que vous avez fait, c’est un délit, c’est interdit par la loi. On appelle ça un fait de filouterie d’aliments. Un policier 

Pas le choix : monter dans la voiture, aller au commissariat. Reste à "approfondir le cas", selon le policier. Une filouterie de ce type ne vaut quand même pas une garde à vue ? Sur le chemin du retour, l’homme et la femme racontent leur vie quotidienne.

J’ai pas rien fait de ma vie même à vingt-deux ans. On gagne 800 € pour quatre. Mon compagnon travaille en intérim, il prend tout ce qu’on lui propose. La femme 

Au CHU d’Amiens, dans la polyclinique médicale, une femme veille sa fille, lourdement handicapée après avoir été renversée par une voiture, il y a dix-huit ans.

Elle ne parle plus, elle ne marche plus. Elle a tous les poumons affectés, elle est alimentée par une sonde gastrique parce qu’elle ne peut plus manger. Avant elle essayait de communiquer, mais maintenant, plus rien ne l’intéresse. La mère

Continuer de s’occuper d’elle, malgré tout, être toujours là.

On peut avoir tout l’argent qu’on veut, mais ça ne la ramène pas. Tout ça à cause d’un chauffard. La mère

La question de la fin de vie se pose.

On va pas la brancher, pour être un légume c’est pas la peine. Je lui dis : faut te battre Karine, faut rentrer à la maison. La mère

A la mairie des sixième et huitième arrondissements de Marseille, nous sommes au service de l’état civil. Une femme a besoin d’une attestation d’hébergement pour son neveu, un jeune du Burundi que le frère de cette dernière a adopté.

Mon frère réside au Burundi. Là-bas, on peut adopter un enfant même si les parents sont vivants. La tante

En France, il est parfois compliqué d’obtenir cette fameuse attestation d’hébergement. 

Moi aussi je m’attache à lui, ça fait des années que je le connais, je l’ai vu grandir. Il a pas réussi l’équivalent du bac, ça a bloqué son inscription en faculté. On doit retrouver les avis d’imposition, les fiches de paie… Beaucoup de paperasses qui ne facilitent pas la démarche. La tante

  • Reportage : Rémi Dybowski Douat, Pauline Maucort et Jeanne Robet
  • Réalisation : Emmanuel Geoffroy

Au commissariat, merci à Nico, Freddy, Jérôme, le commissaire Thomas Boudault, le Capitaine Olivier Di Lullo, Annie et Jean-Louis.

A l'hôpital d'Amiens, merci à Sylvie Cauchefer.

A la mairie des sixième et huitième arrondissements de Marseille, merci à Anne, à Laurence, au service de l'état civil et à Yves Moraine, la maire de secteur.

Chanson de fin : "Mary Jane's Last Dance" par Tom Petty & The Heartbreakers - Album : The Live Anthology, 2009

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube. 

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......