LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Three Men and a Baby" de Leonard Nimoy (1987)

Polyparents

27 min
À retrouver dans l'émission

Ils ont un papa, une maman... Et au moins un autre parent. Des familles racontent comment elles ont des enfants à plus que deux. Deux histoires de polyparents en épilogue à la série PMA hors la loi.

"Three Men and a Baby" de Leonard Nimoy (1987)
"Three Men and a Baby" de Leonard Nimoy (1987) Crédits : Michael Ochs Archives - Getty

Polyparents, un épilogue à la série PMA hors la loi. En réalisant sa série sur la procréation médicalement assistée, Adila Bennedjaï-Zou s’est rendue compte qu’il existait mille façons de faire famille, sans qu’aucun mot ne puisse toutes les décrire. C’est donc « bien arbitrairement » qu’elle a décidé d’appeler les familles suivantes des polyparents. Parce qu’ils élèvent leurs enfants à plus que deux. 

Il y a six enfants et ils sont à nous quatre. 

Il y a d’abord ces deux couples : d’un côté Maxime et Alicia, de l’autre Virginie et Olivier. Chacun de ces couples avait déjà des enfants lorsqu’ils ont commencé à entretenir une relation sentimentale, à quatre. 

"Quand Alicia a eu des difficultés pour allaiter le nouveau-né, je m’en suis chargée", raconte Virginie. 

L’histoire de Stéphane et Emmanuel est un peu différente. Bien que Stéphane vive avec Emmanuel depuis dix-sept ans, il s’était convaincu que leur couple n’aurait jamais d’enfant. C’est Emmanuel qui est venu avec l’idée de faire un enfant et de l’élever… à trois, avec sa collègue Mara. Un projet qui a dépassé leurs attentes.

On voulait faire un enfant à trois et on a eu des triplés. 

  • Reportage : Adila Bennedjaï-Zou
  • Réalisation : Anne Depelchin (et Clémence Gross)

Merci à Cécile Laffon.

Chanson de fin : "Havana" par Pentatonix - Album : PTX Presents: Top Pop, Vol. I - Label : RCA Records

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......