LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Caucasian firefighter running in burning building
Épisode 2 :

Pompiers en danger

28 min
À retrouver dans l'émission

Moins d'effectifs, plus de missions, les sapeurs-pompiers sont en grève depuis des mois mais personne ne le voit puisqu'ils ont le devoir d'assurer un service minimum. Alors aujourd'hui, épuisés, parfois blessés, ils manifestent, brassards en colère à la manche pour demander de l'aide.

Caucasian firefighter running in burning building
Caucasian firefighter running in burning building Crédits : Colin Anderson Productions pty ltd - Getty

Les sapeurs-pompiers sont en grève depuis le mois de juin, ils vont dans la rue et en tenue, malgré l’interdiction, pour tenter d’avoir davantage de visibilité et de soutien. Selon certains sondages, il semblerait que ce soit la profession qui inspire le plus de confiance à la population, très loin devant les politiques. Ils sont appelés pour n'importe quelle urgence, de l'état d'ivresse à l'incendie, en passant par les conflits familiaux, les accidents et les malaises. On commence bien souvent par faire appel à eux. 

Toute la population nous aime et nous respecte, sauf qu’ils ne savent pas qu’on est en danger et qu’eux aussi.

Les sapeurs-pompiers, ce sont plus de 4 600 000 interventions en 2017, dont seulement 306 600 incendies. Une intervention est lancée toutes les sept secondes, soit près de 12 744 interventions par jour. 

Les gens ont toujours l’impression qu’on est efficace et on essaye au maximum de se le montrer. Mais aujourd’hui, on n'a plus les moyens de l’être et c’est pour ça qu’on vient crier « Au secours ! » dans la rue. 

Pompiers en grève, le mardi 17 septembre 2019 à Cergy dans le Val d'Oise.
Pompiers en grève, le mardi 17 septembre 2019 à Cergy dans le Val d'Oise. Crédits : © Valérie Borst - Radio France

Le gouvernement a admis le caractère dangereux du métier de pompier, sans pour autant considérer cette profession comme étant « à risque ». Une pétition est en ligne pour soutenir leurs revendications ainsi que la reconnaissance de leur métier comme étant « à risques », au même titre que celui de policier.

Ils sont là pour nous tout le temps, donc je suis là pour eux. 

Depuis quelques années, les violences commises contre les pompiers augmentent. Leurs camions sont les cibles de casses et eux mêmes sont parfois pris à partie, agressés sur le terrain. Certains sapeurs-pompiers, ainsi que leurs proches, dénoncent le harcèlement au travail : surveillés, brimés, punis. Les violences à l’intérieur même des brigades apparaissent, avec des affaires sordides de bizutage et de harcèlement physique et moral, ce qui a de quoi dissuader de nouvelles recrues. 

On oublie parfois que sous ces uniformes, ce sont des individus profondément passionnés, comme Lauriane. 

Lauriane, à l’âge de cinq ans, se met face à son père qui est pompier volontaire et elle lui dit ‘Je serai un grand pompier, papa’

Malgré son engagement et son ardeur, la jeune femme est poussée à bout, harcelée au cours de sa formation.  

Lauriane me dit « Il est temps que ça se termine, je finis jeudi. Et après je ne le verrai plus, puisqu’il fait partie des formateurs de la formation initiale. Je ne le verrai plus parce que j’aurai ma caserne. »

  • Reportage : Valérie Borst
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel

Chanson de fin : "Mimi's Mandala" de Gérard Lesne.  Album "Human ?". Label : Naïve Records.

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......