LE DIRECT
"Une vague a englouti le bateau et nous a tirés vers le fond de la mer."

Profession pêcheur

28 min
À retrouver dans l'émission

Trois histoires de pêche ou quand la mer surprend : une pêche "miraculeuse", le soulèvement d’une lame de fond et un moment où la beauté saisissante oblige à tout suspendre.

"Une vague a englouti le bateau et nous a tirés vers le fond de la mer."
"Une vague a englouti le bateau et nous a tirés vers le fond de la mer." Crédits : Jeffrey Rotman - Getty

Quand Stéphane décide de devenir pêcheur à vingt-cinq ans, il brise un interdit familial instauré par sa grand-mère, suite à la disparition de son mari en mer. 

Mon père et mon oncle n'ont jamais pu partir en mer. Moi, j'ai mis les pieds dans le plat.

Une nuit d'été, embarqué comme mécano sur un chalutier entre l'Irlande et le Royaume-Uni, Stéphane est chargé de remonter la pêche. Parmi les déchets que tracte comme à chaque fois le chalut, les pêcheurs découvrent ce qui ressemble à une cinquantaine de paquets de couches. Intrigués, ils en ouvrent un et font une découverte miraculeuse.

Un paquet de couches, normalement, ça flotte. Ceux-là étaient très lourds.

Christian habite aux Sables-d'Olonne et est pêcheur depuis ses quatorze ans.

La mer est indomptable, on ne peut pas faire ce qu'on veut avec elle. 

Lors d'une pêche aux langoustines au large de l'île de Ré, l'équipage de cinq pêcheurs qu'il dirige est surpris par le mauvais temps. A deux jours de leur retour sur terre, une vague submerge le chalutier et l'enfonce dans la mer.

Une lame de fond avait englouti le bateau. On ne voyait plus que de l'écume.

Jacques est pêcheur à Omonville-la-Rogue, à la pointe du Cotentin. Dans cette zone, les courants marins sont particulièrement puissants et la pêche source de ravissements perpétuels.

Tenir un poisson ou voir des homards claquer dans un casier, c'est merveilleux.

Un jour de forte brume, alors qu'il pêche l'araignée au large du cap de la Hague, tout d'un coup, l'équipage reçoit la visite d'un groupe de dauphins.

C'étaient de magnifiques animaux. Si j'avais eu un masque, j'aurais plongé pour nager avec eux.

  • Reportage : Fabienne Laumonier
  • Réalisation : Anne-Laure Chanel

Merci à Stéphane, Malo, Thérèse et Jérôme, à Christian Pitra, Jacques Aubert et Sabrina.

Chanson de fin : "Winter Sea" par And Also The Trees.

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie   de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......