LE DIRECT

Retour sur… Un lait amer (R)

29 min
À retrouver dans l'émission

Bidons lait
Bidons lait Crédits : cc

A Glomel dans les Côtes d'Armor, Stéphane et Dominique gèrent depuis vingt ans une exploitation laitière. Pour la première fois, ils ont dû jeter leur lait suite à la chute des cours et des manifestations. Le travail continue, une tâche après l'autre, mais Dominique et Stéphane ne savent pas s'ils seront encore agriculteurs demain.

Reportage : Elise Andrieu

Réalisation : Véronique Samouiloff (et Vincent Abouchar)

Des nouvelles... :

Au moment de la crise du lait en 2009, Dominique a fait la grève de la faim avec d’autres femmes de Rostronen. Les éleveurs ont aussi jeté leur lait pendant 10 jours. Pendant les manifs, Dominique a acheté une baratte à beurre pour ne pas perdre tout le lait. Elle a mis une pancarte devant chez elle pour ceux qui voulaient en acheter, et c’est comme ça qu’est née l’idée de changer de direction professionnelle : transformer le lait et vendre les produits à la ferme.Stéphane s’occupe donc toujours des vaches, et Dominique s’est formée pour apprendre la transformation du lait en beurre, camembert, tomme, yaourts, crème, fromage blanc… Il ont aussi changé la race du cheptel, élèvent maintenant des vaches "Montbéliarde" pour une meilleure qualité de lait.Dominique et Stéphane ont plus de travail, mais délèguent davantage la comptabilité et les travaux des champs pour se consacrer à leurs produits. Ils sont heureux de cette réorientation car ils trouvent plus valorisant de vendre de bons produits, ils voient du monde et les gens viennent de loin pour acheter : jusqu’à 70 km à la ronde. Certains viennent chaque semaine, d’autres à la quinzaine ou mensuellement et font le plein !Une fois leurs prêts remboursés pour cette nouvelle installation, Dominique et Stéphane gagneront mieux leur vie qu’avant en exploitation laitière classique.Pour eux, vendre leurs produits depuis la ferme est un modèle d’avenir pour l’agriculture. Les consommateurs recherchent aussi cela, pour une meilleure qualité de produits. Pour ceux qui sont restés en exploitation laitière classique autour d'eux, c’est très dur, plus difficile encore qu’en 2009. Beaucoup arrêtent pour faire autre chose.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......