LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Prise en otage ou séquestrée, deux femmes privées de liberté racontent.

Séquestrées

28 min
À retrouver dans l'émission

Retenues contre leur force et soumises à la volonté de leurs ravisseurs, deux séquestrations racontées par celles qui les ont subies.

Prise en otage ou séquestrée, deux femmes privées de liberté racontent.
Prise en otage ou séquestrée, deux femmes privées de liberté racontent. Crédits : Jorge Sastre / EyeEm - Getty

- Chaimae, née au Maroc, a dix-neuf ans et est orpheline depuis l'âge de 15 ans, elle vit dans un foyer. En 2015, elle est tombée dans un piège tendu par sa voisine à qui elle aurait confié sa vie et a été séquestrée dans un appartement d'Argenteuil transformé en hôtel de passe. 

Quand je me suis réveillée on m'a dit "toi, tu vas te prostituer pour moi et tu vas fermer ta gueule".

C'était comme la fin de ma vie, j'étais arrivée à un point de non-retour, je n'avais même pas le droit de regarder par la fenêtre.

Contrainte par la menace, elle raconte le cauchemar qu'elle a vécu aux mains de ces proxénètes, qui l'a empêchée d'obtenir un titre de séjour pour rester en France. La proxénète, droguée, était particulièrement violente.

Je me sentais dégueulasse, je ne touchais même pas un sous, je mangeais à peine.

Avec le concours d'un client auquel elle se confie et qui permet l'intervention du RAID, elle parvient finalement à recouvrer sa liberté. 

Même après, je me lavais 5 à 6 fois par jours tellement je me sentais sale.

Victime de multiples viols sur le territoire français, Chaimae doit maintenant se débrouiller sans papiers en attendant la prise en charge de son dossier en préfecture ... 

Chaimae
Chaimae Crédits : Alice Milot - Radio France

- En avril 2008, Elodie et son mari embarquent à bord du Ponant en tant que membres d'équipage. Après une escale aux Seychelles, le bateau est en phase de transit. 

Lors d'un brief avant d'aborder une zone à risque, il est convenu qu'en cas d'attaque, les femmes de l'équipage doivent se cacher dans le vide technique. Quelques jours plus tard, le voilier de luxe tombe aux mains de pirates somaliens au large de la Corne de l'Afrique.

Une petite embarcation rapide qui vous fonce dessus, c’est pas pour vous demander du sel.

Pendant ces 28 heures, j'ai tout imaginé : le viol, la traite des blanche, le bateau coulé avec nous au fond, les cadavres des hommes empilés.

Finalement, elles décident de sortir de leur cache.

En sortant les mains en l'air, j'ai dit au revoir à tous ceux que j'aimais, comme si je me rendais sur le peloton d'exécution. 

Les trente otages seront libérés huit jours plus tard par les militaires français.

Chanson de fin : "Sail" par Awolnation - Album : "Megalithic Symphony" (2011) - Label : Red Bull Records.

  • Reportage : Alice Milot
  • Réalisation : Philippe Baudouin (et François Caunac)

Des nouvelles de Chaimae 

Depuis notre dernière rencontre avec Chaimae, en mars 2018, sa situation ne s'est pas beaucoup améliorée.
4 ans après le procès, Chaimae n'a même pas perçu les provisions relatives au préjudice qu'elle a subi. Son dossier a été égaré par le Tribunal en charge de l'affaire.
D'autre part, Chaimae n'a toujours pas été régularisée malgré les preuves qui attestent qu'elle vit sur le territoire français depuis plus de 10 ans. La préfecture de police de Cergy Pontoise étudie toujours sa demande.
Chaimae a 24 ans, elle est actuellement, sans ressource et sans droit de travailler. Sa précarité est immense.
En revanche, nous avons appris par son avocate que la maquerelle dont Chaimae a été victime, qui a été condamné à 5 ans ferme, a été libérée après deux ans de prison par la juge d'application des peines, alors même qu'elle n'a toujours pas honoré les indemnités qu'elle doit à sa victime.
Comme cette dernière n'est pas solvable, Chaimae sera certainement indemnisée par un fond de garantie, mais pas dans sa totalité.

Des nouvelles d'Elodie : 

Elodie et son compagnon ont eu un deuxième enfant, Antoine, né en décembre 2018. Ils vivent toujours à Bordeaux. Elodie est devenue photographe spécialisée dans les photos de famille. A propos de la prise d'otage, elle nous répond : "Bien sûr, je repense souvent à cet événement, et j’y penserai toute ma vie. Il faudra un jour que je raconte à mes garçons, lorsqu’ils seront grands, l’histoire de papa, maman et les pirates!".

L'équipe
Production
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......