LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Philippe Maurice à la Cour d'Assises en 1982.

Un condamné à mort s'est échappé

28 min
À retrouver dans l'émission

Dernier condamné à mort de France, Philippe Maurice symbolise à lui seul l’abolition de la peine capitale. Condamné à mort en 1980 pour avoir tué un policier, il est gracié en 1981 par François Mitterrand. Portrait, à l’occasion du quarantième anniversaire de l’abolition de la peine de mort.

Philippe Maurice à la Cour d'Assises en 1982.
Philippe Maurice à la Cour d'Assises en 1982. Crédits : JOEL ROBINE - AFP

Le parcours de Philippe Maurice est tumultueux. A l'âge de vingt ans, il est emprisonné pour avoir détenu 15 000 francs en fausse monnaie. Mais il ne compte pas croupir en prison, c'est pourquoi il organise son évasion avec son ami d'enfance.

En prison, il y a toutes sortes de violences morales et psychologiques. Vous rentrez dans votre cellule, les gardiens ont jeté vos affaires par terre, ont piétiné vos photos. Donc j'ai fui la prison et j'ai dit à mon ami d'enfance : "Je me ferais tuer plutôt que de retourner en prison !" Philippe Maurice

Mais la cavale tourne mal : son ami d'enfance est tué et Philippe lui-même tue un policier. En octobre 1980, et pour la première fois depuis dix-sept ans, la cour d'assises de Paris prononce la peine de mort.  La mère de Philippe Maurice est effondrée.

Un journaliste lui a dit : "Mettez-vous dans la peau de quelqu'un dont l'enfant a été tué." Et ma mère a répondu : "Mettez-vous à ma place, et imaginez qu'on veuille exécuter votre enfant." Philippe Maurice

La mère de Philippe Maurice envisage même un suicide spectaculaire pour attirer l'attention des autorités, et que son fils soit enfin pris en pitié... 

Ma mère s'est tout le temps battu pour ses fils. Elle s'est donc énormément battue pour moi, et elle a même voulu, à une époque, s'immoler devant l'Elysée pour protester contre mon exécution. Philippe Maurice

Mais heureusement, Philippe parvient à l'en empêcher.

Après le rejet en cassation, Philippe Maurice peut être exécuté à tout moment. Cela donne lieu à de cruelles plaisanteries de la part du personnel carcéral. 

Un gardien-chef, un matin, s'est amusé à ça. Ils ont ouvert la porte de ma cellule, et il m'a dit : "Allez Maurice, on y va." En fait, j'étais réveillé depuis un moment, et je continuais à somnoler dans mon lit, donc je savais ce qu'ils tramaient. Philippe Maurice

En tant que condamné à mort, Philippe a peu de moyens à sa disposition pour faire entendre sa révolte. Mais il élabore tout de même des stratagèmes, imagine un dernier coup d'éclat avant son exécution.

Et je m'étais dit qu'à ce moment-là, je mordrais l'oreille ou le nez du procureur, je lui laisserais une cicatrice, un souvenir pour toute sa vie !  Il aura la preuve que je n'étais pas complice de mon exécution. Philippe Maurice

Une fois élu, en 1981, François Mitterrand gracie Philippe Maurice, qui devient ainsi le dernier condamné à mort. Il ne sort pas de prison pour autant, puisqu'il est condamné à une réclusion criminelle à perpétuité. A partir de ce jour-là, il profite des longues journées passées dans sa cellule pour étudier... Aujourd'hui, il est encore fermement opposé à la peine de mort. 

Vous voulez tuer cet homme ? Eh bien, allez-y ! Prenez le couteau, le pistolet, la guillotine, la hache, et faites-le vous-même. Il y en a qui ne le feront pas, et il y en a qui prendront le pistolet : il presseront la détente, mais après, ils vivront toute leur vie avec des cauchemars. Philippe Maurice

Merci à Philippe Maurice et à l’association Ensemble contre la peine de mort. 

Reportage : Elise Andrieu

Réalisation : Jean-Christophe Francis et Emmanuel Geoffroy

Première diffusion : le 11 septembre 2008.

Musique de fin : "Le condamné à mort" de Marc Ogeret.

L'équipe
Coordination
Production déléguée
Réalisation
Avec la collaboration de
Stagiaire
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......