LE DIRECT
Faire des économies avant tout

Votre (mauvaise) santé vaut de l'or

28 min
À retrouver dans l'émission

Jean devient directeur d'EHPAD après avoir travaillé dans le commerce des voitures de luxe. Deux mondes, mais un leitmotiv commun : la rentabilité. Christine, elle, a servi malgré elle de cobaye pour un show médical international. Ils racontent le prix de la santé.

Faire des économies avant tout
Faire des économies avant tout Crédits : knape - Getty

Jean a longtemps travaillé dans le commerce de voitures de luxe. Il enchaîne les succès commerciaux et les records de vente chez Mercedes-Benz. A la suite du décès de sa grand-mère, il se lance dans le bénévolat en maison de retraite et finit par déposer sa candidature pour devenir directeur d’EHPAD. Un fonctionnement finalement pas si différent de la question du volume des ventes à Longchamp. 

Je voulais gagner, je pensais pas tout de suite aux résultats financiers, je pensais à gagner et quand une entreprise gagne, elle gagne de l’argent. Jean

Je suis confronté dès le début à cette nécessité de faire des économies. Jean

Bientôt, il se retrouve à la tête d’un immense établissement, où la négligence du personnel, en sous-effectif et  surmené, a des conséquences terribles. 

Une résidente avait des escarres, ses pansements qui devaient être changés tous les deux jours n’ont pas été refaits parce que l’équipe était en burn-out. C’était l’été, des mouches sont rentrées dans sa chambre, les pansements se sont infectés et elle est morte. Jean

Jean raconte l’obsession de la rentabilité qui l’occupe. Coûte que coûte, jusqu’à ce que ça dérape.

"Ce qui m’a frappé dans le médico-social, c’est l’appréhension de la mort comme un élément commercial. Un décès, c’est un résident en moins." Jean

Christine a cinquante-six ans. Diagnostiquée d’un calcul rénal, elle doit subir une opération peu invasive au mois de mars 2016. Mais son chirurgien insiste pour que l’opération ait lieu le 31 mai. Ce jour là, tout devient étrange. 

Il y a des caméras dans le bloc, je commence à trouver ça bizarre, à être très angoissée. Un homme que je ne connais pas s’approche de moi, et me dit "je suis votre chirurgien". Je ne comprends pas. Je crie "je veux voir mon chirurgien !". Et là, on m'anesthésie. Christine

A son réveil, Christine se rend compte du pot au rose : elle a servi de cobaye pendant un show médical international.

Mon intervention, les caméras, ce médecin italien faisaient partie de ce challenge, une sorte de démonstration en live de cette intervention. J’ai été pris comme cobaye à mon insu. On a utilisé mon corps comme un objet à des fins de business. Christine

  • Reportage : Valérie Borst
  • Réalisation : Cécile Laffon

Merci à Jean Arcelin, Christine et sa fille Laureline et Corinne Chauvel.

Chanson de fin : "1982", par Frànçois and The Altas Mountains - Album : Solide Mirage - 2017

Playlist à emporter

En cliquant sur "Ajouter à..." vous pourrez récupérer tout ou partie de la playlist de cette émission sur Spotify, Deezer ou Youtube. 

Bibliographie

L'équipe
Production
Avec la collaboration de
Production déléguée
Réalisation

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......