LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Cheval" (1971) de Walasse Ting (1928-2010)

Cheval (1970) de Walasse Ting

59 min
À retrouver dans l'émission

Un artiste inclassable exposé au musée Cernuschi. Attention, derniers jours !

"Cheval" (1971) de Walasse Ting (1928-2010)
"Cheval" (1971) de Walasse Ting (1928-2010) Crédits : Walasse Ting - Musée Cernuschi

Aujourd’hui, nous observons ensemble l’œuvre d’un artiste encore méconnu : Walasse Ting, "Cheval" (1970), encre sur papier, 180,3 × 278,5 cm. Paris, musée Cernuschi.

« Né à Shanghai, Chine, 1929, / À 4 ans, peint sur les trottoirs. À 10 ans, dessine sur les murs. À 20 ans, quitte la Chine pour voyager après avoir lu le livre I Ching. En 1953, arrive à Paris.

Six mois plus tard, rencontre Pierre Alechinsky. Six mois plus tard, rencontre Asger Jorn. Six mois plus tard, rencontre Karel Appel. Boit du café avec eux au Paris-Café. S’emploie à toutes sortes de travaux pour se faire une vie très simple. Habite dans une chambre avec fenêtre de six pouces. Y peint, y mange. En 1963, arrive à New York City. Six mois plus tard, rencontre Sam Francis. Six mois plus tard, rencontre Tom Wesselmann. Six mois plus tard, rencontre Claes Oldenburg. Mange avec eux de la soupe aigre et pimentée au restaurant chinois. Ne s’emploie à aucune sorte de travail. Dort toute la urnée. Habite dans un loft avec fenêtre de soixante pieds. Y mange, y peint. Autodidacte. Individuel. N’appartient à aucun groupe 4. » Poème autobiographique intitulé «Walasse Ting par Walasse Ting» paru en 1971.

L'artiste Walasse Ting
L'artiste Walasse Ting Crédits : YouTube

Avec Eric Lefebvre (conservateur du patrimoine et directeur du musée Cernuschi. Musée des arts de l’Asie de la ville de Paris, depuis 2015) et l’artiste Stéphane Calais.

Eric Lefebvre : De 2004 à 2013, il a été conservateur des collections chinoises au Musée Cernuschi, avant de rejoindre le musée Guimet (MNAAG), où il a été conservateur des peintures et calligraphies chinoises 2013 à 2015. Il a été commissaire de nombreuses expositions consacrées à l’art chinois, notamment Artistes chinois à Paris, de Lin Fengmian à Zao Wou-ki (Paris, 2011), L’Ecole de Shanghai (1840-1920), Peintures et calligraphies du musée de Shanghai (Paris, 2013), Seis séculos de pintura chinesa : coleção do Musée Cernuschi (São Paolo, 2013), Paris-Chinese Painting, Legacy of Chinese XXth century masters (Hong-Kong, 2014), Splendeur des Han, Essor de l’Empire Céleste (Paris, 2015).

Eric Lefebvre
Eric Lefebvre Crédits : Musée Cernuschi

Eric Lefebvre est titulaire d'un doctorat en histoire de l'art de l'Université de Paris-Sorbonne. Sa thèse porte sur les collections de Ruan Yuan (1764-1849) comme exemple de transmission du patrimoine culturel dans la Chine pré-moderne. Son champ de recherche est l'histoire des collections d'art chinois dans la Chine des Qing (1644-1911) et l'Europe moderne, et l'histoire de la présence artistique chinoise à Paris au XXe siècle. Entre 2002 et 2014, il a enseigné régulièrement à l'Université de la Sorbonne. Eric Lefebvre est directeur du Musée Cernuschi - Musée des arts de l’Asie de la ville de Paris, depuis 2015.

Stéphane Calais : "Depuis 1992, Stéphane Calais utilise des techniques diverses qu’il détourne de leurs fonctions habituelles. Le dessin devient monumental, la sculpture, fragile, la peinture apparemment désinvolte. Son travail sauve de l’indifférence les formes désavouées de l’esthétique : illustrations, objets kitsch, dessins d’humour, objets de rebut et autres sont manipulés, transformés jusqu’à ce que surgisse leur essence de fétiche. Il ne décrit pas une réalité de surface mais restitue au contraire une aura au visible." K.L. dans Tempérament et caractères selon les sexes, Éditions VillaRrose (2007)

Stéphane Calais
Stéphane Calais

Prétexte : Exposition « Walasse Ting. Le voleur de fleurs » du 07 octobre 2016 au 26 février 2017 au musée Cernuschi, 7 avenue Vélasquez, Paris 8ème. Attention, derniers jours !

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Cela tient de la souplesse et de l’envolée et de la précision et de l’inattendu du coup de sabre, son coup de pinceau. Les premiers coups portés font apparaître par un matin taché une petite carriole grise avec un personnage aux manches floues tiré par des coups plus foncés et d’un autre tempo – balafres qui disent quelque chose de si juste que nos yeux décident : c’est un cheval, oublient, reconstituent, perdent, construisent à nouveau, redécouvrent. Pierre Alechinsky, 1954

Les textes sont lus par India Hair

Couverture du catalogue de l'exposition
Couverture du catalogue de l'exposition Crédits : Musée Cernuschi

Extraits de : Poème autobiographique intitulé Walasse Ting par Walasse Ting paru en 1971 - Pierre Alechinsky en1954 : Cité dans Walasse Ting, Rice Paper Painting..., p. 25, repris avec des variantes dans Pierre Alechinsky,Walasse Ting, peintre obligé, dans L’Autre Main, Fata Morgana, 1988, p. 97. La version en anglais du texte intitulé Walasse Ting, Painter obbligato paru plus tôt dans Walasse Ting. Recent Paintings. Very Chinese, cat. exp., New York, Lefebre Gallery, 22 janvier-23 février 1980 - Fresh Air School (1972) de Walasse Ting - Julien Alvard dans Walasse Ting, cat. exp., Paris, studio Facchetti, 29 octobre-18 novembre 1954, n.p., repris par Pierre Alechinsky, « Peintre obligé », dans Walasse Ting, Rice Paper Painting / Peinture sur papier de riz, op. cit., p. 25 - Pierre Alechinsky (29 septembre 1963) dans Solo de sculpture et divertissement arrangé.

Musique (extraits de) : Piano solo de et par Fred Van Hove - Adaptation de plusieurs oeuvres de Chopin par Fred Cutler et P53 - Tails Out par Otomo Yoshihide's New Jazz Quintet.

Archive INA (extrait) : Émission "Le bon plaisir" (France Culture) avec Pierre Alechinsky à propos de Walasse Ting.

Pierre Alechinsky en 1965 photographié par Erling Mandelmann
Pierre Alechinsky en 1965 photographié par Erling Mandelmann Crédits : Erling Mandelmann / photo©ErlingMandelmann.ch
Intervenants
  • Directeur du Musée Cernuschi - Musée des arts de l’Asie de la ville de Paris depuis 2015
  • Artiste peintre et professeur à la Rijksakademie, Amsterdam
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......