LE DIRECT
La Barque de Dante ou Dante et Virgile aux enfers est un des premiers tableaux d'Eugène Delacroix. Daté et signé 1822. Wikipédia

« La barque de Dante » d’Eugène Delacroix

59 min
À retrouver dans l'émission

« La barque de Dante » ou « Dante et Virgile aux enfers » est un des premiers tableaux d'Eugène Delacroix. Daté et signé 1822, il l'expose au Salon de la même année qui marquera son entrée officielle parmi les peintres.

La Barque de Dante ou Dante et Virgile aux enfers est un des premiers tableaux d'Eugène Delacroix. Daté et signé 1822. Wikipédia
La Barque de Dante ou Dante et Virgile aux enfers est un des premiers tableaux d'Eugène Delacroix. Daté et signé 1822. Wikipédia

« La barque de Dante » ou « Dante et Virgile aux enfers » (daté et signé 1822) d’Eugène Delacroix (26.04.1798–13.08.1863). Huile sur toile. 189 × 242 cm. Lieu actuel : Musée du Louvre

Le titre de ce tableau au livret du Salon de 1822 :"Dante et Virgile, conduits par Phlégyas, traversent le lac qui entoure les murailles de la ville infernale de Dité. Les damnés s'attachent à la barque et s'efforcent d'y entrer. Dante reconnaît parmi eux des Florentins."

"Aucun tableau ne révèle mieux l'avenir d'un grand peintre", c'est ainsi que Thiers salua, en 1822, cette première oeuvre présentée au Salon par le tout jeune Delacroix. L'artiste, par un sujet inédit inspiré de l'Enfer de Dante, par la conception sombre et profondément dramatique de la composition, par les références à Michel-Ange et à Rubens, donnait une orientation nouvelle, bientôt qualifiée de romantique, à la peinture.

Invités : Dominique de Font-Réaulx et Gerald Petit

Dominique de Font-Réaulx est conservateur général au Musée du Louvre, directrice du musée Eugène Delacroix. Elle a été, pendant cinq ans, chargée de mission auprès d’Henri Loyrette, pour la coordination scientifique du projet du Louvre Abou Dabi. Auparavant, elle a été conservateur au Musée d’Orsay, en charge de la collection de photographies ; elle a commencé sa carrière comme conservateur de la collection de moulages du Musée des Monuments français, de sa restauration et de son redéploiement.

Dominique de Font-Réaulx, directrice du musée national Eugène-Delacroix
Dominique de Font-Réaulx, directrice du musée national Eugène-Delacroix Crédits : © 2014 Musée du Louvre / Antoine Mongodin

Elle a été commissaire de plusieurs expositions, notamment, en 2002, L’Invention du sentiment (Musée de la Musique), en 2003, Le daguerréotype français, un objet photographique (Musée d’Orsay, The Metropolitan Museum of Art) ; en 2005, Dans l’Atelier (Musée d’Orsay) ; en 2006, L’œuvre d’art et sa reproduction photographique (Musée d’Orsay) ; en 2007-2008, Gustave Courbet (1819-1877) (Galeries nationales du Grand Palais, The Metropolitan Museum of Art, Musée Fabre) ; Jean-Léon Gérôme (2010, Musée d’Orsay, The Getty Museum, Fondation Thyssen à Madrid), Delacroix en héritage, autour de la collection Moreau-Nélaton (2013, Musée Eugène Delacroix), Objets dans la peinture, souvenir du Maroc( 2014, Musée Eugène Delacroix). Elle est commissaire, avec Jean de Loisy, de l’exposition Brève histoire de l’avenir qui aura lieu au Louvre à l’automne 2015 et commissaire des nouvelles salles éducation du Louvre, la Petite Galerie, qui ouvriront en octobre 2015.

Elle a collaboré à de très nombreux catalogues et ouvrages, notamment Le photographe et son modèle, l’art du nu au XIXe siècle (BnF/Hazan, 1997), Courbet’s landscapes (The Getty Museum, 2006), Alfons Mucha (Musée du Belvédère, Musée Fabre, 2009), La collection du musée du Quai Branly. Elle a publié Peinture et photographie, les enjeux d’une rencontre, chez Flammarion, en 2012. Elle enseigne à l’Ecole du Louvre en master 1 et 2 et à l’Institut de Sciences politiques de Paris, en Master 2 Affaires publiques.

Artiste : Gerald Petit. Né en 1973, après des études à l’École nationale supérieure des beaux-arts de Dijon (1992-1996), Gerald Petit est accueilli en résidence au Musée Nicéphore Niépce de Chalon-sur-Saône, où il réalisera sa première exposition personnelle en institution (2000). Suivront d’autres résidences, notamment au Pavillon du Palais de Tokyo (2003) et à ISCP à New York (2004). La recherche de Gerald Petit consiste à expérimenter les modalités d’apparition, de génération et de fixation des images. Il utilise pour cela plusieurs médiums, tels des outils, et plusieurs catégories de représentation, privilégiant toutefois ces dernières années la peinture et la photographie. Montré dans diverses institutions ou biennales, et publié par exemple aux Presses du réel, son travail est représenté par la galerie Triple V à Paris et par Caroline Pagès à Lisbonne.

Portrait de Gerald Petit
Portrait de Gerald Petit Crédits : DR

Il a enseigné à l’École des beaux-arts de Chalon-sur-Saône, de 1999 à 2007, où il a contribué à la configuration du programme d’enseignement, avant de rejoindre l’Ensba Lyon durant l’année 2007-2008. Une monographie de son travail est sortie à l’automne 2013, à l’occasion d’une exposition personnelle à la Fondation d’entreprise Ricard à Paris. Il expose actuellement dans le nouvel espace de la galerie Triple V au 5, rue du Mail à Paris.

Quelques références musicales (extraits) : « Prophecy » de Erkki-Sven Tüür dirigé par Olaris Elts - Concerto pour piano de Erkki-Sven Tüür dirigé par Paavo Järvi - Concerto pour violoncelle n°1 de Philip Glass par Dante Santiago Anzolini - Concerto n°2 pour piano et musique de chambre d’Alfred Schnittke par Frank Strobel.

Les textes (extraits) sont lus par Claude Aufaure : Chant VIII de l'Enfer de Dante - Eugène Delacroix à Charles Soulier (15.04.1822) de "Correspondance générale d'Eugène Delacroix" (1936) publiée par André Joubin, tome 1804-1837, éditions Paris-Librairie Plon - Adolphe Thiers dans un article du Constitutionnel qu'il publia en 1822 à propos de cette 1ère oeuvre du tout jeune Delacroix - E-J. Delécluze dans "Salon de 1822, Le Moniteur universel" du 18 mai 1822 - "Le Miroir des Spectacles, des Lettres, des Moeurs et des Arts" rédigé par MM. Jouy, de l'Académie Française, Arnault, ancien membre de l'Institut, EM. Dupaty, E. Gosse, Cauchois-Lemaire, Jal, et autres gens de lettres (mercredi 1er mai 1822, n° 463 de l'imprimerie de Constant Chantpie, n° 20 rue Sainte Anne) - Charles Beaudelaire "Le Salon de 1846", second volume des Salons, IV. Eugène Delacroix

Pour aller plus loin :

"Delacroix et l'Antique", exposition au musée Eugène Delacroix du 09.12.2015 au 07.03.2016

Couverture du catalogue de l'exposition
Couverture du catalogue de l'exposition Crédits : Coéditions Le Passage - Musée du Louvre

En prenant pour point de départ le décor de la façade de l’atelier, conçu par Eugène Delacroix lors de son installation rue de Fürstenberg, cette exposition, organisée en lien avec le département des Antiquités grecques, étrusques et romaines du Louvre, explore pour la première fois la relation étroite que l’artiste entretint avec l’art antique ─ liens qui ont jusqu’à aujourd’hui fait l’objet de peu d’études.

Bandeau du site du musée Eugène Delacroix
Bandeau du site du musée Eugène Delacroix Crédits : DR

L'ouvrage de Bruno Chenique, paru le 13 novembre 2015, aux éditions L'Échoppe "Géricault-Delacroix : La barque de Dante ou La naissance du romantisme révolutionnaire". Distribution Belles Lettres (ISBN 978-2-84068-270-7).

Couverture de l'ouvrage de Bruno Chenique
Couverture de l'ouvrage de Bruno Chenique Crédits : Éditions L'Échoppe
Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......