LE DIRECT
A gauche : Pablo Picasso, "La chèvre", Vallauris, 1950, Musée national Picasso-Paris - A droite : Alberto Giacometti, "Le Chien", 1951, Alberto Giacometti-Stiftung, Zurich

« La chèvre » et « Le chien »

58 min
À retrouver dans l'émission

Ce n'est pas une fable !

A gauche : Pablo Picasso, "La chèvre", Vallauris, 1950, Musée national Picasso-Paris - A droite : Alberto Giacometti, "Le Chien", 1951, Alberto Giacometti-Stiftung, Zurich
A gauche : Pablo Picasso, "La chèvre", Vallauris, 1950, Musée national Picasso-Paris - A droite : Alberto Giacometti, "Le Chien", 1951, Alberto Giacometti-Stiftung, Zurich Crédits : Succession Picasso 2016 - © Succession Giacometti (Fondation Giacometti + ADAGP)

Aujourd’hui, nous observons ensemble non pas une mais deux œuvres de deux grands artistes : Picasso et Giacometti.

"Le chien" de Giacometti, un bronze qu’il a réalisé en 1951 (47 × 100 × 15 cm), conservé à la Fondation Maeght de Saint Paul de Vence (Alpes-Maritimes).

Alberto Giacometti, "Le Chien", 1951, Alberto Giacometti-Stiftung, Zurich
Alberto Giacometti, "Le Chien", 1951, Alberto Giacometti-Stiftung, Zurich Crédits : Succession Giacometti (Fondation Giacometti ADAGP) Paris 2016

"La chèvre" de Picasso, en plâtre (panier d’osier, pots en céramique, 
feuille de palmier, métal, bois, carton - 120,5 × 72 × 144 cm) de 1950 conservé au Musée national Picasso-Paris.

{% image ba58439b-15ce-4e00-8a11-d2edb1f7a423

Ces deux œuvres sont en ce moment réunies au sein de l’exposition Picasso-Giacometti (04.10.16 - 05.02.17) au [Musée National Picasso-Paris](http://www\.museepicassoparis\.fr/

{% image 41b474fd-0848-4ba2-bb2c-40a83863f616

*Invitées : Catherine Grenier, directrice, conservatrice générale de la Fondation Giacometti _et l'artiste Marion Verboom

Catherine Grenier : conservatrice en chef du Patrimoine et historienne de l'art. Après avoir été directrice adjointe du Musée national d'art moderne, elle est depuis 2014 directrice de la fondation Giacometti, Pari

Elle a écrit de nombreux ouvrages dédiés à des artistes contemporains, des livres d’entretiens avec Christian Boltanski en 2007 (qui est traduit en cinq langues), avec Sophie Ristelhueber en 2010, avec Maurizio Cattelan en 2011, ainsi qu'une monographie sur Annette Messager publié en 201

{% image cb9bc3fe-f3d4-45d1-9bc0-8fc0caca4f39

Expositions : Jean-Michel Othoniel. Retrospective, mars-mai 2011 au Centre Pompidou, Paris - Monumenta : Christian Boltanski, Grand Palais (Paris), Paris, janvier 2010 - Claudio Parmiggiani, Collège des Bernardins, Paris, 2009. En 2016, elle lance « l'Ecole des Modernités » un nouveau programme de recherches sur la période moderne en préfiguration de l'ouverture en 2017 de l'Institut Giacometti dans le quartier de Montparnass

{% image 032e402d-c5b1-4f1c-afb5-9e93c97ddf04

Ci-dessus, une image sur le site de la Fondation Giacometti à la page de "[L'école des Modernités](http://www\.fondation\-giacometti\.fr/fr/art/38/actualites/297/l\-ecole\-des\-modernites/

Les oeuvres de Marion Verboom ouvrent un champ d’expérimentation sculpturale qui emprunte autant au registre de l’art qu’à un répertoire de formes naturelles. Elle réalise ses oeuvres en manipulant les matières telles que le plâtre, la terre, le métal, la résine. En découlent des formes parfois instables, des fragments, des superpositions qui évoqueraient le temps long d’une stratification géologique, des excroissances baroques ou géométriques qui brouillent les catégories et créent une tension entre fonctionnalité architecturale et transformation organiqu

{% image e9a73e2b-4c8d-45f2-84ae-1d75874c4d33

Née en 1983 à Nantes, Marion Verboom vit et travaille à Paris. Avant d’être diplomée en 2009 de l’École Nationale Supérieure des Beaux Arts de Paris, elle a étudié à New-York et Weimar. Après plusieurs résidences aux Pays bas (De ateliers et EKWC ceramic work center) l’artiste a exposé au Vestibule de La Maison Rouge à Paris et à 40mcube dans le cadre de la 3ème édition de la biennale d’art contemporain de Rennes, en 201

Marion Verboom est représentée par la galerie Jérôme Poggi à Paris et la galerie The Pill à Istanbul. Son travail est présent dans les collections du Fond National d’Art Contemporain, du Frac Bretagne, du Musée des Beaux Arts de Nantes et du [FMAC de la Ville de Paris](http://www\.cnap\.fr/fonds\-municipal\-dart\-contemporain\-de\-la\-ville\-de\-paris

Actualité : Exposition personnelle Gesh à la galerie The Pill à Istanbul jusqu'au 20 janvier 2017 - Exposition collective au MIAM à Sète "En toute modestie – Archipel Di Rosa" (2 février – 17 septembre 2017\

{% image 99eb5b90-debf-433a-b761-841f4c756921

Lecture des textes : [Jean O’Cottrell](http://www\.agencesartistiques\.com/Fiche\-Artiste/6997\-jean\-o\-cottrell\.htm

Textes (extraits de) : Essai d’Yves Bonnefoy. Conférence au musée Picasso d’Antibes, en 1995, « Picasso et Giacometti », Remarques sur le regard, Picasso, Giacometti, Morandi, l’art en France entre les deux guerres, chap VI, Paris, Calmann-Lévy, 2002, p. 103-112 - Picasso, propos rapportés par Françoise Gilot et Lake Carlton, Vivre avec Picasso, Paris, Calmann Lévy, 1965 rééd 1973 - Picasso à propos de ses sculptures, propos rapportés par Françoise Gilot - Jean Genet à propos de Giacometti - Giacometti dans un extrait de l’émission télé L'art et les hommes, de Jean-Marie Drot en 1963 - « La cabre d’or », une légende provençale qui aurait inspiré ce thème de la Chèvre à Picasso 

Musiques (extraits de) : MachineFabriek "Stroomton II" (2014) - Jean-luc Guionnet / Sejiro Murayam "Le bruit de toit" (2008) - "Silent Block #2" (2006) par Xavier Charles, Jérôme Jeanmart, Frédéric Le Junter, Stéphane Levigneront - "Les Massifs de fleurs" de Frédéric Le Junter - Lionel Marchetti "La nostalgie du cyclope" - "31143" par Seijiro Murayama et Kazushige Kinoshita 

*Quelques pistes sur la chèvre d'or _("la cabre d'or")...

...Mais la légende la situe le plus souvent dans les Alpilles. Frédéric Mistral lui fait hanter le Val d’Enfer dans Mireio. Cette vallée des Baux-de-Provence est son repaire préféré où veillant de jour et sortant de nuit, elle garde le trésor d’Abd-el-Rhamân, que les Provençaux appellent familièrement Abdelraman. Tous savent qu’il se trouve caché au pied de Baumanière où elle broute la « mousse roucassière ».\

{% image 99f1eb73-629e-44d5-b579-1c2f5fc28a07

Le poète provençal Paul Arène (1843-1896) - Le peintre, graveur et illustrateur Fernand Siméon (1884-1928) - L'écrivain Frédéric Mistral (1830-1914) - [Felibrige](http://www\.felibrige\.org/

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......