LE DIRECT
Pourquoi cette oeuvre suscite-t-elle un intérêt si vif de nos jours ? Aurait-elle un message voilé, essentiel pour nous ?

Les mystères de la Dame à la licorne

59 min
À retrouver dans l'émission

Le toucher, le goût, l'odorat, l'ouïe et la vue... six tapisseries tissées vers 1500, elles furent mentionnées pour la première fois en 1814. Remarquées par Mérimée puis Sand, elles sont devenues la source d’inspiration de philosophes ou d’historiens comme Michel Pastoureau, notre regardeur.

Pourquoi cette oeuvre suscite-t-elle un intérêt si vif de nos jours ? Aurait-elle un message voilé, essentiel pour nous ?
Pourquoi cette oeuvre suscite-t-elle un intérêt si vif de nos jours ? Aurait-elle un message voilé, essentiel pour nous ? Crédits : MANUEL COHEN - AFP

La Dame à la licorne doit sa célébrité à la beauté de ses compositions, à la fois simples et énigmatiques, à la séduction de ses couleurs, au charme de ses figures féminines accompagnées d'animaux familiers ou fabuleux, à ses fonds semés de mille fleurs printanières. L'abondante littérature qui lui a été consacrée depuis près de deux siècles a élaboré nombre d'hypothèses mais a aussi permis des avancées significatives dans la compréhension des six tapisseries qui composent cette admirable tenture.

Le véritable engouement pour l'image de la licorne au Moyen Âge et ses innombrables représentations de la fin du XIXe siècle à nos jours ne manquent pas de surprendre. L'installation de la tenture au musée de Cluny a inspiré écrivains et artistes depuis 1883. En ce début du XXIe siècle, elle suscite encore l'intérêt des créateurs - mais n'est-ce pas ce qui définit les chefs-d'oeuvre ?

Invités :

Laurent Montaron, artiste 

Elisabeth Taburet-Delahaye, historienne de l’art médiéval, conservateur général du Patrimoine, directrice du musée de Cluny

Musique :

Arvo Pärt « my heart’s in the highlands », inspiré de la musique d'amour du XVe siècle

Cette œuvre est composée en 2000 sur le texte homonyme écrit en 1789 par le poète écossais Robert Burns Il s'agit de l'un des premiers poèmes en anglais que le futur compositeur estonien, alors adolescent, a appris lors de l'acquisition de cette langue et l'un de ceux dont il déclare que « le texte a résonné en [lui] tout au long de sa vie ».

My Heart's in the Highlands  est une commande de la « Mission 2000 » pour l'année de La Beauté à Avignon dans le cadre d'Avignon « capitale européenne de la culture »

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......