LE DIRECT
La tentative de l'impossible (1928)

La tentative de l’impossible (1928) de René Magritte

59 min
À retrouver dans l'émission

Deux personnage apparaissent dans ce tableau. Impassibles. L'homme peint directement dans l'atmosphère une femme, comme un parfum qui s'incarnerait. La situation est comme suspendue dans l'ennui du labeur. Il s'agit presque d'un ennuyeux miracle. Et pourtant...

La tentative de l'impossible (1928)
La tentative de l'impossible (1928) Crédits : René Magritte / ADAGP / Exposition Centre Pompidou

Aujourd’hui, nous observons ensemble une huile sur toile de 116 x 81 cm réalisée en 1928 par René Magritte et conservée au Toyota Municipal Museum of Art (Japon) : "La tentative de l’impossible"

Invités : Bernard Marcadé et Gloria Friedmann

Professeur d'esthétique et d'histoire de l'art à l'École nationale supérieure d'arts de Paris-Cergy depuis 1985, Bernard Marcadé est aussi critique d'art, chroniquer radio, commissaire d'expositions et collaborateur régulier de plusieurs revues spécialisées. Il a étudié de nombreux artistes, de Magritte à Yan Pei-Ming en passant par Jean-Michel Othoniel. Il est notamment l'auteur de Marcel Duchamp (Flammarion, 2007), Win Delvoye (Fonds Mercator, 2012) ou encore Marcel Broodthaers, Livre d'images (Flammarion, 2013).

Son actualité : Le superbe ouvrage intitulé Magritte qu'il a publié aux éditions Citadelles. Un format exceptionnel et une qualité de reproduction sans précédent pour cette monographie de l'artiste belge.

Couverture de l'ouvrage
Couverture de l'ouvrage Crédits : Éditions Citadelles & Mazenod

Gloria Friedmann est née à Kronach (Allemagne). Elle vit et travaille à Aignay-le-Duc (France). Gloria Friedmann développe depuis les années 80 un travail ou la nature et l’animal sont omniprésents. L’artiste utilise des animaux taxidermisés ou des ossements, mais également des animaux domestiques (canaris ou lapins en cage) ou d’élevage (bœufs, vaches, chevaux) dans des installations qui s’apparentent à des « tableaux vivants ». Gloria Friedmann soulève avec ces « natures mortes » ou ces vanités des problématiques d’ordre écologique, telles que la disparition de notre écosystème et la fragilité du vivant. Un sentiment funeste se dégage en effet de ces installations où « les restes » animals semblent prisonniers d’un contexte déterminé par l’Homme. Entre réflexion métaphysique et vision d’anticipation, Gloria Friedmann s’appuie sur la valeur symbolique des éléments qu’elle met en scène pour produire des dichotomies (entre nature et culture, biologie et technologie, vivant et mort) et interroger l’évolution de l’humanité avec ses doutes et ses errances.

Gloria Friedmann pour son exposition "Tableaux vivants" au musée de la chasse et de la nature du 8 novembre 2016 au 12 février 2017
Gloria Friedmann pour son exposition "Tableaux vivants" au musée de la chasse et de la nature du 8 novembre 2016 au 12 février 2017 Crédits : DR

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles dans des institutions françaises telles que La Fondation Maeght (2013), le Musée Bourdelle (2008), le Musée de Saint-Etienne (2004) ou le Musée national d’art moderne, Centre Pompidou (1995) et dans de grandes manifestations internationales telles que la documenta 8 à Kassel (1987), la Biennale de Lyon (2000) ou la Force de l’Art au Grand Palais (2002). Ses œuvres sont présentes dans de nombreuses collections publiques en France et à l’étranger.

Son actualité : « Tableaux Vivants. Bipèdes, quadrupèdes et peinture sur chevalet (trépied)» , exposition au Musée de la Chasse et de la Nature à Paris du 8 novembre 2016 au 12 février 2017.

Le sujet de l'émission, "La tentative de l’impossible" (1928) de Magritte, fait écho à l’exposition « René Magritte. La trahison des images » au Centre Pompidou du 21.09.2016 au 23.01.2017. Cette exposition propose une approche à ce jour inédite de l’œuvre de l’artiste belge René Magritte. Rassemblant les œuvres emblématiques, comme d'autres peu connues de l’artiste, provenant des plus importantes collections publiques et privées, l’exposition offre une lecture renouvelée de l’une des figures magistrales de l’art moderne.

Affiche de l'exposition
Affiche de l'exposition Crédits : Centre Pmopidou

Une centaine de tableaux, de dessins, et des documents d’archives, sont réunis pour offrir au public cette approche qui s’inscrit dans la ligne des monographies que le Centre Pompidou a consacré aux figures majeures de l‘art du 20e siècle : « Edward Munch. L’œil moderne », « Matisse. Paires et séries » et « Marcel Duchamp. La peinture, même ». L’exposition Magritte. La trahison des images explore un intérêt du peintre pour la philosophie, qui culmine, en 1973, avec Ceci n’est pas une pipe que publie Michel Foucault, fruit de ses échanges avec l’artiste.

Pour afficher ce contenu SoundCloud, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

Textes lus par Sophie Daull. Extraits de : La ligne de vie I de René Magritte - Ovide, livre X, Métamorphoses. Traduction de Louis Puget, Th. Guiard, Chevriau et Fouquier (1876) modifiée sur un certain nombre de points par Agnès Vinas (2005) - L’art de la ressemblance de René Magritte.

Archives INA : La voix de Magritte lui-même, en 1960, qui s’exprime sur le fait d’être un peintre surréaliste - L'annonce du décès de Magritte, sur France Inter, le 18 août 1967.

« A mon sens, le surréalisme n’est pas plus une réaction contre l’art bourgeois qu’un incendie n’est une réaction contre une saucière » René Magritte

Musiques (extraits diffusés) : Des pas sur la neige d’Eva Risser - Quentin Conrate Sekametelisoppa - John Cale pour Magritte de l'album Hobosapiens (2003)

Dans un autre domaine : Idée art, histoire et musique, au musée du Louvre, les 5 et 6 novembre prochain : "24 h avec… Napoléon"

Après Léonard de Vinci et Champollion, l’auditorium du Louvre convie le public à passer « 24 h avec… Napoléon ». Personnage fascinant et hors du commun de l’histoire européenne, Napoléon, qui donna pendant un temps son nom au musée, a vu son histoire étroitement liée au Louvre. Nombreuses sont aussi les oeuvres du musée reflétant les grandes étapes de sa vie, de la campagne en Égypte au sacre à Notre-Dame. Mais le général et chef d’État n’a pas inspiré que la peinture et son mythe s’est aussi façonné à travers la littérature, la musique, le cinéma, la caricature… Pendant tout un week-end s’enchaînent projections décalées, conférences inédites et concerts immersifs. La programmation fera découvrir aux petits et grands les multiples visages napoléoniens, des plus solennels aux plus inattendus.

Affiche de la manifestation
Affiche de la manifestation Crédits : Musée du Louvre

Bibliographie

Couverture de l'ouvrage de Bernard Marcadé

MagritteBernard MarcadéCitadelles & Mazenod, 2016

Intervenants
  • Historien de l’art et professeur d'esthétique et d'histoire de l'art, critique d'art, commissaire d'expositions
  • Artiste plasticienne
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......