LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
"Nymphéas" (1898) de Claude Monet. Musée d'art du comté de Los Angeles.

Les Nymphéas, de Claude Monet

59 min
À retrouver dans l'émission

Entre 1895 et sa mort (1926), Claude Monet a peint d'après le "jardin d'eau" de sa propriété de Giverny, en Normandie, et son fameux bassin aux nymphéas quelque trois cents tableaux, dont plus de quarante "panneaux" de grand format.

"Nymphéas" (1898) de Claude Monet. Musée d'art du comté de Los Angeles.
"Nymphéas" (1898) de Claude Monet. Musée d'art du comté de Los Angeles. Crédits : C.C

Aujourd’hui nous regardons ensemble les célèbres Nymphéas, cette œuvre immense de Claude Monet que l’on peut aujourd’hui admirer au Musée de l’Orangerie

Les Nymphéas
Les Nymphéas Crédits : photo RMN
Les Nymphéas
Les Nymphéas

Entre 1895 et sa mort (1926), Claude Monet a peint d'après le "jardin d'eau" de sa propriété de Giverny, en Normandie, et son fameux bassin aux nymphéas quelque trois cents tableaux, dont plus de quarante "panneaux" de grand format

Ce décor mural, cet "environnement" avant la lettre mobilise toute l'énergie de l'artiste à partir de 1914. Il prend sa forme définitive dans le dispositif spatial de l'Orangerie : une frise panoramique se déployant presque sans rupture et enveloppant le spectateur.

Ami très proche de Monet, Georges Clémenceau, le Tigre, l’homme politique, le Chef d'Etat, le Père La Victoire, est aussi un amateur d’art éclairé. À partir de 1864, année de sa rencontre avec Monet, il n’aura de cesse de le soutenir.

Monet et Clémenceau entretinrent une correspondance très régulière, et Clémenceau rendait aussi de nombreuses visites à Monet à Giverny, c’est lui qui encouragea le peintre à finir le grand ensemble mural des nymphéas destiné aux Tuileries. En 1928, après la mort de Monet, il lui rendra hommage au travers une monographie qu’il lui consacre, hommage personnel mais aussi hommage à l'artiste qui lui avait procuré tant de joie esthétique et au novateur dont l'exemple lui semblait devoir être conservé .

Georges Clémenceau  donc, notre regardeur.

Invités  :

Laurence des Cars , conservateure en chef du Patrimoine, directrice du Musée de l'Orangerie

Bruno Mathon , artiste plasticien

*Textes lus * :

"Claude Monet, les Nymphéas" de Georges Clémenceau paru en 1928, reédité

par Paris-Max Chaleil en septembre 2010

Lecture des textes  : Lara Brühl

Musiques  :

Cinq reflets : Nymphea reflection...deKajia Saariaho 

L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......