LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Tiki des îles Marquises

« MataHoata »

59 min
À retrouver dans l'émission

Pour la première fois en France depuis 20 ans, le musée du quai Branly rend hommage à la culture marquisienne, au cœur de l'océan Pacifique, qui a fasciné depuis le 18e siècle les voyageurs occidentaux et les plus grands artistes, tel Paul Gauguin.

Tiki des îles Marquises
Tiki des îles Marquises Crédits : Musée du Quai Branly

« MataHoata, arts et société aux îles Marquises » au musée du Quai Branly du 12 avril au 24 juillet 2016

Légende de la photo : Tiki, tiki keâ - Iles Marquises - Première moitié du XIXe siècle - Roche volcanique - 92 x 37 x 31,2 cm - Musée du quai Branly, Paris - Don Paul Nordmann - Ancienne collection musée de l’Homme, Paris - Inv. 71.1930.51.23

Aujourd’hui, nous observons ensemble une sculpture ou plus exactement un "tiki" des îles Marquises creusé dans la roche volcanique au début du XIXe siècle. Mesurant 92 cm de haut, il est un exemple de ces sculptures qui représenteraient des ancètres divinisés et tireraient leur origine de Tiki, le premier homme dans la tradition polynésienne. Cette statue en pierre appartient à un ensemble exceptionnel réuni en ce moment au musée du Quai Branly.

Carte des Îles Marquises, Polynésie française
Carte des Îles Marquises, Polynésie française Crédits : Sémhur / Wikimedia Commons / CC-BY-SA-3.0 (or Free Art License)

Description de la carte : Projection cylindrique équidistante. -7.04° N, -141.67° O, -137.30° E, -11.42° S. Centre : -9.23, -139.49

Cavaliers sur la plage (II)
Cavaliers sur la plage (II) Crédits : Paul Gauguin

Légende du tableau : « Cavaliers sur la plage » (II) de Paul Gauguin.1902. Huile sur toile – Dimensions 73 × 92 cm - Lieu actuel : Stavros Niarchos Collection, Grèce - Catalogues raisonnés : W.620 : Georges Wildenstein (1964), Gauguin: I Catalogue, Paris: Les Beaux-Arts, nº 620 - S.453 : Gabriele Mandel Sugana (1972) L'opera completa di Gauguin, Milan: Rizzoli, nº 453 - Source/Photographe The Yorck Project: 10.000 Meisterwerke der Malerei. DVD-ROM, 2002. ISBN 3936122202. Distributed by DIRECTMEDIA Publishing GmbH.

Avec la conseillère scientifique de l’exposition Véronique Mu-Liepmann et l'artiste Louidgi Beltrame

De Gauguin à Brel, de Stevenson à Melville, les îles Marquises ont fasciné les plus grands artistes. L’exposition leur rend hommage, à travers 300 pièces et œuvres témoignant de la force d’une culture qui a su traverser les époques et dompter l’histoire. Sur le site de l'exposition

Louidgi Beltrame est représenté par la galerie Philippe Jousse

Portrait de Louidgi Beltrame
Portrait de Louidgi Beltrame

Lauréat du Prix SAM pour l’art contemporain en 2014, Louidgi Beltrame a étudié à l’Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts de Marseille et à la Villa Arson de Nice. De 1999 à 2004, il fut résident au Fresnoy, Studio National des Arts Contemporains à Tourcoing, puis au Pavillon Neuflize OBC, laboratoire de création du Palais de Tokyo.
 Depuis 2003, ses œuvres sont présentées dans de nombreuses expositions. Son travail a notamment fait l’objet d’expositions personnelles au FRAC Basse-Normandie (Caen, 2015), au Kunstverein de Langenhagen (Allemagne, 2015), à la Fondation d’entreprise Ricard (Paris, 2010), au centre d’art Les Églises (Chelles, 2010) et au Jeu de Paume (Paris, 2006). En 2013, il a participé au programme de films conçu par Apichatpong Weerasethakul dans le cadre de la 11ème Biennale de Sharjah.

Image de la dernière installation vidéo de Louidgi Beltrame "El Brujo"
Image de la dernière installation vidéo de Louidgi Beltrame "El Brujo" Crédits : Louidgi Beltrame

Légende de la photoEl Brujo, Louidgi Beltrame, 2016, film 4K transféré en HD, 12min 27sec. Courtesy de l'artiste et de la galerie Jousse Entreprise

Le travail de Louidgi Beltrame se développe autour d’une documentation des modes d’organisation humaine dans l’histoire du 20ème siècle. Il se déplace sur des sites définis par une relation paradigmatique à la modernité : Hiroshima, Rio de Janeiro, Brasilia, Chandigarh, Tchernobyl ou encore la colonie minière de Gunkanjima au large de Nagasaki. Ses films - qui reposent sur l’enregistrement du réel et la constitution d’une archive - font appel à la fiction comme une manière possible d’envisager l’Histoire. Sur le site de la galerie

Portrait de Véronique Mu-Liepmann
Portrait de Véronique Mu-Liepmann Crédits : DR

Véronique Mu-Liepmann : De 1982 à 2011, Véronique Mu-Liepmann conservateur du musée de Tahiti et des îles, a travaillé sur des collections très variées (archéologie, histoire, beaux-arts, milieu naturel) et notamment sur un des ensembles parmi les plus riches de la culture matérielle traditionnelle des archipels de la Polynésie. Elle a été commissaire ou co-commissaire de plusieurs expositions sur la culture matérielle, l'art et l'histoire de la Polynésie française et est auteur d'articles sur ces sujets. Elle a aussi assuré la direction scientifique, et est auteur ou co-auteur de : Les collections du musée de Tahiti et des îles ; Papeete, témoignages d'un autre temps (sur l'histoire de la ville) ; Sculptures, des œuvres anciennes aux créations contemporaines de la Polynésie française. Directrice de la collection des beaux livres de la maison d'édition Au Vent des Îles, elle a effectué la coordination éditoriale de plusieurs publications. Depuis 2014, elle participe à l'organisation du Festival Rochefort Pacifique, cinéma et littérature et est commissaire de son salon du livre.

Les textes sont lus par Gabriel Dufay

Textes (extraits) : Paul Gauguin (novembre 1901) - Karl von den Steinen "Mythe de la création des îles Marquises" - Hikupekapeka, une légende publiéé en 1934, pour la 1ère fois par Karl von den Steinen dans la revue Zeitschrift für Ethnologie (Berlin) - L'art du tatouage aux îles Marquises de Karl von den Steinen -

Il en a aussi été question...

1921, première couverture de "Les Immémoriaux" de Victor Segalen
1921, première couverture de "Les Immémoriaux" de Victor Segalen Crédits : DR

Musique diffusée (extrait) : Ukulele Club de Paris et son unique disque, Manuia, sorti en 2002. Aujourd'hui disponible chez Frémeaux et Associés.

Couverture de l'album
Couverture de l'album Crédits : Frémeaux et Associés

Le catalogue de l'exposition

Couverture du catalogue de l'exposition
Couverture du catalogue de l'exposition Crédits : Éditions Actes Sud

L'exposition et le catalogue qui l’accompagne présentent pour la première fois depuis vingt ans la richesse des arts des îles Marquises, de la fin du XVIIe siècle à nos jours. L’ouvrage montre la grande continuité des traditions et arts marquisiens, en ce qui concerne le patrimoine tant matériel qu’immatériel (festivals et tatouages, notamment). Au fil des pages, le lecteur découvre les différents aspects de cette société particulièrement dynamique et pénètre au cœur de l’archipel : faune et flore, mythe de la création des Marquises, vie quotidienne, cérémonies funéraires et religieuses, festivals et cérémonies publiques, art contemporain...

Bibliographie

bibliography

Les Marquisiens et leur Art (Volume 1, le tatouage)Au vent des îles, Pirae (Tahiti) - Musée de Tahiti et des Iles - Te Fare Manaha, Punaauia (Polynésie française), 2016

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......