LE DIRECT
Georgia O'Keeffe en 1960 Albuquerque, New Mexico

"Pink Line" de Georgia O’Keeffe, force de la nature

1h01
À retrouver dans l'émission

Originaire du Wisconsin, dotée d’un caractère indépendant et solitaire, Georgia O’Keeffe (1887–1986) ne s’intéresse qu’à l’art. Elle est considérée comme une figure majeure de l'art moderne américain.

Georgia O'Keeffe en 1960 Albuquerque, New Mexico
Georgia O'Keeffe en 1960 Albuquerque, New Mexico Crédits : Tony Vaccaro - Getty

Elle a des idées très nettes sur les sujet de ses œuvres : " Je sais que je suis incapable de peindre une fleur, dit-elle, je ne sais pas non plus peindre le scintillement du soleil sur le sable par un beau matin d'été, mais j'espère pouvoir à travers la couleur transmettre mon expérience de la fleur ou l'expérience que la fleur rend importante pour moi à un moment donné ".

Les thèmes de prédilection de Georgia O'Keeffe étaient des paysages, des fleurs et des ossements, chaque sujet étant exploré durant plusieurs années à travers des séries successives. Certains travaux se poursuivirent sur plusieurs décennies et donnèrent lieu à 12 variations ou plus d'une même image originale. Parmi elles, les plus célèbres sont ses très gros plans d'arums et d'iris. En agrandissant le plus petit pétale pour qu'il couvre la toile entière, O'Keeffe a élaboré un style annonçant l'abstraction, qui s'appuie sur les formes et les lignes, lui valant le titre de « mère du modernisme américain ». En 1946, O'Keeffe devient la première artiste féminine à se voir consacrée une exposition au MoMA de New York.
 

Series I, n*o * *8, Pink Line * de Georgia O'Keeffe
Georgia O'Keeffe  : 15 novembre 1887 à Sun Prairie, Wisconsin - 6 mars 1986 à Santa Fe, Nouveau-Mexique. Cette peintre américaine est considérée comme une des peintres modernistes majeures du XXème siècle.

Series I, no 8, Pink Line
Series I, no 8, Pink Line

Légende :

Series I, n* *o * *8, Pink Line  [Série I, no 8, ligne rose]

1919

Huile sur toile

50,8 x 40,6 cm

Städtische Galerie im Lenbachhaus, Munich

© Georgia O›Keeffe Museum/ADAGP, Paris 2015

« *C’est primordial de sentir l’Amérique, de vivre l’Amérique, d’aimer l’Amérique, * *avant de se mettre au travail (…) * *Je crois que j’ai réalisé quelque chose de plutôt unique en mon temps * et que je suis une des rares à avoir donné à mon pays une voix qui lui est propre.  »

Georgia O'Keeffe

Diplômée en Sciences politiques et en histoire de l’art, Sophie Bernard  fait ses armes en collaborant à l’exposition Dada  organisée au Centre Pompidou en 2005. Conservateur du patrimoine depuis 2006, elle intègre le musée des beaux-arts de Besançon de 2007 à 2013, où elle a été commissaire des expositions Grete Stern. Berlin-Buenos Aires  et *Charles Fourier. L’Ecart absolu. * Elleycontribue également aux projets Le Corbusier expose  et George Besson. Itinéraire d’un passeur d’art .

Responsable des collections modernes et contemporaines au musée de Grenoble depuis janvier 2014, elle s’est consacrée aux expositions De Picasso à Warhol : 12 ans d’acquisitions, Georgia O’Keeffe et ses amis photographes et travaille actuellement sur la prochaine exposition* Kandinsky. Les années parisiennes.*

Née en 1983,  Mathilde Roussel vit et travaille à Paris. Son travail a récemment été montré lors d’expositions personnelles à Pioneer Works (Brooklyn, NY), à l’Invisible Dog Art Center (Brooklyn, NY), à la Galerie du Haut Pavé (Paris), au Cheekwood Botanical Garden & Museum of Art (Nashville, US), ainsi que dans des expositions de groupe au Monastère Royal de Brou, à la Villa Belleville (Paris), au Musée Rijswijk (La Haye) ou au 55ème Salon de Montrouge.

*« Et je voulais vous dire encore et encore combien j’ai aimé votre travail – *

  • je crois que je regarde les choses et les vois comme je pense que vous les photographieriez – *
  • est-ce que ce n’est pas drôle *
  • de faire des photographies de Strand pour moi-même dans ma tête.»*

Lettre de Georgia O’Keeffe à Paul Strand, dans le train de New York au Texas, le 3 juin 1917

« Georgia O’Keeffe et ses amis photographes » Exposition au musée de Grenoble (Isère, région Rhône-Alpes) Du 07.11.2015 au 07.02.2016.
Première monographie consacrée en France à l’artiste peintre américaine Georgia O’Keeffe, l’exposition p rogrammée cet automne au musée de Grenoble constitue un événement exceptionnel.

Réalisée avec la participation de le Musée Georgia O’Keeffe de Santa Fe (Nouveau-Mexique, Etats-Unis) et le soutien du réseau franco-américain de musées FRAME, elle retrace la carrière d’une icône de l’art américain aussi célèbre aux Etats-Unis que Jackson Pollock. De ses premières créations à New York à son installation au Nouveau-Mexique en 1949, O’Keeffe fut fortement influencée par la photographie moderne. Pour en rendre compte, l’exposition fera ainsi dialoguer ses peintures avec les images de ses amis photographes et formera, un ensemble total de 80 œuvres issu de quinze prestigieux musées américains mais également de grandes institutions allemandes, espagnoles et françaises.

Lectures

Les textes sont lus par Danièle Lebrun

Georgia O'Keeffe, "Lettre 29", 1923

Texte du critique Paul Rosenfeld à propos de "Blue and Green Music" (1919) et "Inside Red Canna" (1919)

William Murell Fisher "Camera Work" (juin 1917)

Julia Kristeva dans "Georgia O'Keeffe : la forme inévitable" (1989)

Quelques musiques diffusées (extraits) :

"Thirteen" de John Cage par Manfred Reichert. Label CPO (1993)

"Chewing On Glass & Other Miracle Cures" de Sixtoo. Label Ninja Tune (mai 2004)

"Femmes poètes de la Beat Generation", Janine Pommy Vega. Label Signature, Radio France (2013)

Archives INA

"Une vie une oeuvre"du 05.03.2000 avec la voix de Georgia O'Keeffe

Prise de son : Manuel Couturier

Page web : Sylvia Favre

Catalogue

Née en 1887, dans le Wisconsin à Sun Prairie, Georgia O’Keeffe est reconnue, dès les années 1920 aux États-Unis, comme une figure majeure de l’art moderne américain. Longtemps associée à ses fleurs monumentales et suggestives, l’artiste est toutefois restée jusqu’à ce jour en Europe dans l’ombre de son compagnon et mentor, le célèbre photographe et défenseur des avant-gardes, Alfred Stieglitz. Le musée de Grenoble lui consacre sa première exposition en France sous la forme d’un dialogue avec les photographes qui ont contribué à forger son regard : Alfred Stieglitz, Paul Strand, Edward Weston, Imogen Cunningham ainsi qu’ Ansel Adams, Eliot Porter et Todd Webb. Cet ouvrage révèle l’univers inédit de cette icône de l’art américain.

Couverture
Couverture

Il a aussi été question de :

Alfred Stieglitz (01.01.1864 - 13.07.1946) : photographe et marchand d'art américain

Edward Steichen (27.03.1979 - 25.03.1973) : photographe et peintre américain d'origine luxembourgeoise

Brett Weston (16.12.1911 - 22.01.1993) : photographe membre du groupe f/64

Barnett Newman (29.01.1905 - 04.07.1970) : peintre américain. Il est l'un des représentants les plus importants de l'expressionnisme abstrait et l'un des premiers peintres de la Colorfield Painting.

Paul Rosenfeld (04.05.1890 - 21.07.1946) : journaliste et critique musical américain

Paul Strand (16.10.1890 - 31.03.1976) : photographe et cinéaste américain

Anne Brigman (1869 - 1950) : photographe américaine, l'un des membres fondateurs du mouvement des « photo-secessionnistes ».

Camera work, revue trimestriel de photographie, éditée de 1903 à 1917, par Alfred Stieglitz et les « photo-secessionnistes ».

Colorfield painting, (littéralement peinture en champs de couleur ) est un mouvement né à New York City dans les années 1940 et 1950, principalement aux États-Unis et au Canada, en réaction à l'action painting.

AU PROGRAMME, LA SEMAINE PROCHAINE : Crochet du village de Yentchanmangua, Sculpture iatmul de la vallée du moyen Sepik 

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......