LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le Sacre de Napoléon par le peintre Jacques-Louis David, peintre officiel de Napoléon Ier.  Imposante par ses dimensions, presque dix mètres sur plus de six, la toile de David est conservée au Louvre.
Épisode 4 :

Tête de cire du XVIIème siècle, le visage de l'immortalité

59 min
À retrouver dans l'émission

De l'Antiquité romaine aux derniers des Habsbourg, l'effigie par empreinte a joué un rôle important dans l'évolution du portrait occidental vers le réalisme. Une activité multi-séculaire se dégage : le moulage du mort ou vif par la cire.

Head of a man, 1600 to 1700 - Unknown artist - Cast and modelled beeswax with inset glass eyes and hair, pigment•
Head of a man, 1600 to 1700 - Unknown artist - Cast and modelled beeswax with inset glass eyes and hair, pigment• Crédits : Peter Whyte

La céroplastie. Quelle réalité précise recouvre ce terme ? Il s'agit de l'art étrange qui consiste, à laide de cire alliée à la connaissance de techniques anciennes, à reproduire les corps, l'anatomie du vivant. La texture de la cire, sa translucidité et sa vaste gamme chromatique en font le matériau idéal pour immortaliser, rendre le corps permanent pour ainsi le ravir à la destruction naturelle. Ces sculptures seront importantes tant dans le domaine artistique que dans celui des avancées de la connaissance.

Aujourd’hui nous parlons d’un objet de curiosité du 17e siècle, une tête en cire provenant d’Italie. Ce genre de pièce s’inscrit dans une tradition qui existe depuis la Rome antique et surtout au Moyen-Age et à la Renaissance. Cet objet est pour nous prétexte à parler du thème essentiel qu’est le visage, magnifiquement étudié dans les philosophies de Lévinas ou Deleuze, nos regardeurs.

Jean-Hubert Martin  est le commissaire de l’exposition qui se tient en ce moment à la Maison Rouge intitulée « Le théâtre du monde » exposition des collections de david walsh, mona (museum of old and new art), et du tmag (tasmanian museum and art gallery)qui a lieu jusqu’au 12 janvier 2014.

Exposition dans laquelle vous pouvez aller admirer l’œuvre dont nous parlons aujourd’hui.

Quant à Gilles Barbier , il vient de terminer une très belle exposition à la Galerie Valois à Paris où l’on retrouve le corps de l’artiste, moulé, dans cette technique populaire et hyperréaliste qu'il affectionne.

Durant l’émission vous avez pu entendre les sons de certaines oeuvres de l’artiste Bruce Nauman .

Le corps dans les films de Nauman, comme dans les pièces de Beckett, est un corps entravé qui répète sans fin et sans but apparent les mêmes mouvements ou les mêmes sons, comme dans Clown Torture  (1987) où un clown répète sans fin la même histoire : « Pete and Repeat were sitting on a fence. Pete fell off. Who was left ? Repeat. Pete and Repeat were sitting on a fence… »

Intervenants
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......