LE DIRECT

Berlusconi : le retour?

49 min

Pierre Musso et Alberto Toscano
Pierre Musso et Alberto Toscano Crédits : Radio France

Veni, vidi... et après ? Silvio Berlusconi, après avoir annoncé le 8 décembre, son retour « pour gagner » la présidence du Conseil, semble être sur le point de jeter l'éponge… et s'est dit prêt, mercredi soir, à se retirer, si Mario Monti «acceptait de prendre la tête d'un vaste rassemblement de centre droit réunissant tous les modérés, Ligue du Nord comprise» lors des élections législatives de février… Énième volte-face… Sans doute, ne s’attendait-il pas pas, à subir le contre-pied fulgurant du président du Conseil, Mario Monti, qui aussitôt a annoncé qu’il remettait sa démission irrévocable au président de la République, Giorgio Napolitano… Mais Berlusconi, le multirécidiviste, est un coutumier du fait, et la chronique de ses hésitations est presque innénarable. Errements d'une âme tourmentée? Peur du vide ? Syndrôme de Pénélope ? Il y avait un peu de tout cela dans sa décision de se représenter, pour la sixième fois devant les électeurs, après avoir été chassé du pouvoir comme un malpropre en novembre 2011. A moins que l’adepte du Bunga Bunga ne supporte pas de regarder, impuissant, les juges s'avancer toujours plus près de sa résidence d'Arcore dont les parties fines lui valent d'être poursuivi pour proxénétisme et abus de pouvoir, et de voir s'effondrer le cours de l'action de son empire, Mediaset, qui se portait tellement mieux quand il était au pouvoir… En plein brouillard politique depuis le week-end dernier, l’Italie donne des cauchemars à ses voisins : l'Europe et les marchés regardent, tétanisés, les soubresauts baroques de la Péninsule. Replongera-t-elle dans la dangereuse spirale qui, il y a un an, avait failli lui valoir la banqueroute? A l’heure où s’ouvrent les paris sur la transition politique qui se jouera dans les urnes fin février, retour sur les questions de ce début de campagne électorale.

Mais il ne sera seulement question ce soir que des incohérences du Cavaliere et des désordres italines, notre Tour du monde, en compagnie d’Isabelle Mandraud, journaliste au monde, se projette à Alger ou se prépare la visite de François Hollande prévue mercredi et jeudi prochain…

Intervenants
  • philosophe, professeur en sciences de l’information et de la communication à l'Université Rennes II
  • correspondant de la radio italienne Radicale, écrivain.
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......