LE DIRECT

Le pétrole en révolution : spéculations et réalité.

49 min

Francis Perrin et Hervé Kempf
Francis Perrin et Hervé Kempf Crédits : Agnès Chauveau - Radio France
Francis Perrin et Hervé Kempf Agnès Chauveau©Radio France Alors que le prix du pétrole s’embrase, sur fond de révolutions dans le monde arabe, *Les Retours du dimanche* enquêtent sur une denrée rare, incontournable et convoitée. En compagnie de **Francis Perrin** , directeur de la rédaction de la revue* Pétrole et Gaz arabes* , et du journaliste et essayiste **Hervé Kempf** , ils passent au crible d’une lecture critique et éclairée l'état des ressources pétrolières, le fonctionnement du marché et de la spéculation mondialisés, et les ressorts de l'impact local d'une flambée... Hervé Kempf est l'auteur du récent* L'oligarchie ça suffit! Vive la démocratie* (Seuil). LE KIOSQUE: Haro sur la diplomatie française LES CHEMINS QUI MENENT AILLEURS: Côte d'Ivoire: Attention miracle! Et pour les amateurs... Voici la fin de la chronique de Martin Quenehen, écourtée en raison du passionnant débat de nos invités, qui nous avait fait oublier que l'heure tournait! "Laurent Gbagbo, dont les avoirs à l’étranger sont gelés, a désormais le plus grand mal à réunir les 50 à 100 millions de $ mensuels nécessaires pour payer la solde de ses sbires. Gbagbo, « le dictateur de Mama » (comme on le surnomme en référence à son village natal), met donc à contribution forcée les hommes d’affaires qui souhaitent exporter du cacao, mais aussi… du pétrole. On le dit en effet trop rarement, l’or noir est une ressource stratégique et même d'avenir pour cet Etat du Golfe de Guinée, qui (40 ans après les premiers gisements) vient de découvrir de nouveaux champs pétrolifères au large de ses côtes... **Un nouveau "miracle ivoirien" serait-il en perspective ?** Qui sait. Car, pour l’heure la Société ivoirienne de raffinage (la Sir), ce « fleuron de l’industrie ivoirienne » comme disent les officiels, vient de fermer ses portes (ou plutôt de mettre les clés sous le paillasson, comme disent les Abidjanais). Et sans raffinage ni exportation, Gbagbo, qui contrôlait jusque-là cette manne, a du souci à se faire. Par ailleurs, si ce dernier devait enfin quitter le pouvoir (5 ans après l'expiration de son mandat présidentiel) et si la Côte d'Ivoire devait retrouver la paix, le « miracle » pétrolier annoncé pourrait se muer en catastrophe, à l’instar du « miracle athénien » des temps jadis (après les victoires de cette Cité-Etat à Marathon et Salamine) qui avait entraîné la jalousie de ses anciens alliés… De fait, le pétrole est déjà un *casus belli* avec le Ghana voisin (qui revendique la propriété des permis d’exploration en eaux profondes), mais aussi une richesse qui excite la convoitise d’éminentes firmes françaises, telle Bolloré Africa Logistics (déjà concessionnaire du port d’Abidjan) ou encore Total (qui vient de prendre une participation de 60% dans le nouveau gisement sous-marin)... Oui, au grand dam de ses habitants et pour le plus grand plaisir des diplomates plus ou moins occultes de Paris, le pétrole ivoirien pourrait bientôt faire revenir ce fier pays au temps béni de "Papa Houphouët", autrement dit de la fameuse Françafrique…"
Intervenants
  • Journaliste spécialiste de l'environnement, rédacteur en chef du site Reporterre
  • chercheur associé à l'OCP Policy Center (Rabat) et directeur de recherche à l'IRIS, spécialiste des problématiques énergétiques
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......