LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

Salles de shoot : banalisation ou réduction des risques?

49 min

Henri Bergeron et Michel Lejoyeux
Henri Bergeron et Michel Lejoyeux Crédits : Radio France

La France ne se lasse pas de ces débats de société. A peine terminées les joutes enflammées sur le mariage homosexuel, voici que resurgit celui sur les salles de shoot. Le feu vert donné par Matignon, cette semaine, à l’ouverture à titre expérimental d’une salle de consommation de drogue à Paris, a ravivé polémiques, peurs et fantasmes anciens… « Une défaite morale » de plus pour Henri Guaino, « un empoisonnement assisté » pour Valérie Pécresse, « une incitation à se droguer » pour Christian Jacob ou Bernard Debré et « pourquoi pas des salles de viol, des salles de crime » s’est même risqué, de son côté, le député FN Gilbert Collard…

Mais de quoi s’agit-il ? Ces salles d’injection surveillée visent à réduire les risques d’overdose et de transmission du sida et de l’hépatite C auprès d’une population de toxicomanes précarisés. Passerelles vers un traitement futur, elles doivent aussi tenter de réduire les nuisances et l’insécurité liées à l’usage de ces drogues dans les rues… Alors pourquoi tant de peurs pour un projet déjà soutenu en 2010 Roselyne Bachelot? Projet qui s’inscrit dans le cadre des mesures de réduction des risques (RDR) pour les usagers de drogues, initiée en 1987 par Michèle Barzac avec la vente libre des seringues en pharmacie… Un projet déjà testé, expérimenté depuis plus de 20 ans par six pays européens, mais aussi l'Australie et le Canada... Peut-on réellement évaluer les résultats ? Quelles sont les solutions alternatives? Et quel bilan faire des politiques publiques concernant l’usage des drogues ?

Mais il ne sera seulement question ce soir que de salles de Shoot, La vie des idées revient sur les mouvements sociaux. Tandis que notre Tour du monde , en compagnie d’Isabelle Mandraud, envoyée spéciale du Monde en Tunisie, se projette à Tunis où l’assassinat de l’opposant de gauche Chokri Belaïd, cette semaine, a révélé une crise politique sans précédent, deux ans après seulement après le soulèvement contre l’ancien régime…

Intervenants
  • Directeur des services de psychiatrie et d’addictologie des hôpitaux Bichat et Maison Blanche
  • Chercheur CNRS au CSO (Centre de Sociologie des Organisations) de Sciences Po
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......