LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le château d'If, au large de Marseille

Le château d'If, dans l'île-prison d'Edmond Dantès

3 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui nous nous rendons sur l'une des îles de l'archipel du Frioul qui est aussi une place forte et une prison : le château d'If.

Le château d'If, au large de Marseille
Le château d'If, au large de Marseille Crédits : Sami Sarkis - Getty

On raconte que la fréquentation de Marseille explose ces temps-ci et que les îles de l'archipel du Frioul deviennent une destination de plus en plus prisée. Alors allons-y nous aussi ce matin, on part pour une de ces quatre îles, mais en remontant le temps.

Dantès se leva, jeta naturellement les yeux sur le point où paraissait se diriger le bateau, et à cent toises devant lui il vit s’élever la roche noire et ardue sur laquelle monte comme une superfétation du silex le sombre château d’If. Cette forme étrange, cette prison autour de laquelle règne une si profonde terreur, cette forteresse qui fait vivre depuis trois cents ans Marseille de ses lugubres traditions, apparaissant ainsi tout à coup à Dantès qui ne songeait point à elle, lui fit l’effet que fait au condamné à mort l’aspect de l’échafaud. "Le Comte de Monte-Cristo" (1844)

Nous sommes au moment où Edmond Dantès est emporté par la police dans une geôle du château d'If, où il croupira pendant 17 ans. C'est sur cette île et dans cette prison qu'on va l'enfermer à tort. C'est sur cette île et dans cette prison qu'il va mourir, comme sur un échafaud. Mais c'est aussi en ce lieu qu'il renaîtra, grâce notamment à son compagnon de cellule : le mystérieux abbé Faria. Puis Dantès reparaitra ailleurs dans le monde sous une nouvelle identité : celle du comte de Monte-Cristo. Nous sommes au chapitre VIII du roman d'Alexandre Dumas, et l'histoire ne fait que commencer...

On peut évidemment aimer un lieu pour son mythe, on peut aussi l’admirer pour ses capacités d’inquiétude. Et Le château d'If, cet imposant et austère blockhaus avec ses trois grosses tours crénelées, n'échappe pas à cette attraction particulière. Construit par François 1er à la Renaissance, la bâtisse occupe la totalité de l'espace de l'ile d'If, une île désertique et désolée, mais avec une vue imprenable sur l'actuel vieux port de Marseille, et toute la ville, l’un de ses intérêts touristiques actuels. En été, le contraste entre le bleu du ciel marseillais et la pâleur de la pierre est saisissant. L'île, aujourd’hui inscrite au monument historique, a servi de base stratégique et militaire mais sa conversion en prison a été rapide. On y a enfermé des gens du 16ème siècle au début du 20ème.

Le château d'If fait partie de ces îles-prisons qui fascinent l’imaginaire, comme Alcatraz à San Francisco, Rikers Island à New-York, Sainte-Hélène dans l'Atlantique, ou l'île de Santo Stefano au large de Ventotene en Italie.

Pourquoi une telle fascination pour l'île-prison ?

Peut-être pour des raisons romanesques, ou enfantines. Peut-être aussi parce qu'on y a gardé les prisonniers réputés les plus dangereux, et notamment les politiques : je pense à Mirabeau, à Auguste Blanqui,aux révolutionnaires de 1848 et au communard marseillais Gaston Crémieux, qui ont tous "résidé" au château. C’est aussi l’organisation architecturale de l’île d’If qui impressionne : elle forme un bloc où la pierre de l’île fusionne avec celle du château, en un tout monstrueux qui serait sorti tel quel et tout armé de la mer Méditerranée. L'île-prison fonctionne d'ailleurs comme une cité-état, une micro-société autonome avec ses propres règles. La prison du château d’If tiendra d'ailleurs lieu pour Edmond Dantès d'université, il y suivra la formation de l'homme total auprès de l'abbé Faria, et incarnera le rêve de la maîtrise de tous les savoirs, théoriques et pratiques. D’Antonio Gramsci à Bernard Stiegler, on sait que les geôles obscures peuvent parfois être porteuses d'un savoir. Le château d'If fut aussi le tombeau de ceux qui n'ont pas eu la chance de Dantès, la chance l'évasion, et ils furent nombreux et plus réels que lui.

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.
Gérer mes choix

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......