LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le pont-canal de Briare

Le pont-canal de Briare, où voir de l'eau couler sur de l'eau

3 min
À retrouver dans l'émission

Aujourd'hui, nous traversons un bâtiment de la Belle-Epoque : le pont-canal de Briare dans le Loiret, qui fait passer un canal au-dessus du fleuve.

Le pont-canal de Briare
Le pont-canal de Briare Crédits : Feifei Cui-Paoluzzo - Getty

Si vous vous promenez le long de la Loire, à la hauteur de la ville de Briare, dans le Loiret, vous risquez d'être surpris par une apparition : un géant de fer arc-bouté sur le fleuve. Une structure de pierre et d'acier longue de plus de 600 mètres. La nuit, elle est éclairée par des points lumineux qui se reflètent poétiquement dans l'eau. 

Ce géant de fer est un pont gigantesque qui relie les deux berges de la Loire. Les véhicules de toutes sortes ne peuvent pas le traverser, car c'est un pont qui sert à transporter quelque chose de spécial. Et ce quelque chose, c'est de l'eau. A côté de Briare, on peut donc aller voir de l'eau qui prend un pont pour passer par-dessus de l'eau. C'est une œuvre des Ponts et chaussées : le pont-canal de Briare.

Musique : Jean Gabin, Quand on se promène au bord de l'eau

Le Pont-canal de Briare se présente donc comme un carrefour de circulation aquatique. Quand on le voit, une seule question nous brûle : à quoi ça sert ? À quelle exigence ou à quelles nécessités répond exactement la construction d'un pont-canal ?

Hé bien en l'occurrence l'enjeu consiste au 19ème siècle à raccorder deux canaux pour y faire passer les bateaux : le premier qu'on appelle le canal latéral à la Loire, et le second le canal de Briare. Seulement, il y a un problème de taille : la Loire. Elle barre le chemin, et la Loire est un fleuve en partie sauvage, vivant et relativement incontrôlable, son débit et son volume changent avec les saisons, et ils sont assez larges à cet endroit proche d'Orléans. Il a donc été décidé de faire passer le canal latéral à la Loire au-dessus de la Loire elle-même. Les ingénieurs vont donc opter pour le pont. Idée géniale. Et pour un pont gigantesque, le plus long pont-canal de l'époque : il mesurera 662 mètres.

Il a été conçu par l'architecte parisien Léonce-Abel Mazoyer, élève, ingénieur, puis inspecteur aux Ponts-et-Chaussées, ce corps d'élite du pays. Il faudra un jour sérieusement se pencher sur l'affinité secrète qui relie la France et les Ponts. Analyser cette passion pour les raccordements, les travées, les voutes et les parapets. Il faudra consécutivement parler du plaisir qu’il peut y avoir à les visiter : du pont du Gard au viaduc de Millau.

La construction du pont-canal de Briare s'organise à la fin du 19ème siècle, entre 1890 et 1896. Pour maçonner les 14 piliers de pierre qui le soutiennent on a fait appel à l'entreprise d'un autre allumé des ponts et spécialiste des supports : un certain Gustave Eiffel. Pour le reste des matériaux, Mazoyer choisira l'acier, très à la mode en ce temps-là. Deux trottoirs sont aménagés de chaque côté du cours d'eau, pour le passage des piétons. 

Si vous aimez le style Belle Epoque, le pont est fait pour vous : il est éclairé par 72 réverbères, et encadré par quatre pilastres ornementés qui le font ressembler aux ponts des grands espaces urbains. Car l'apparition du Pont-Canal créé une véritable surprise dans l’œil du promeneur des bords de Loire. Il se tient là comme un morceau d’une ville Belle Epoque, réelle ou imaginaire, qu'on aurait arraché puis posé sur la Loire. Comme un rêve de science-fiction industrielle qu'aurait fait le 19ème siècle et qui serait venu s'échouer sur le fleuve le plus impétueux du pays.

L'équipe
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......