LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Eric Zemmour à la Convention de la droite le 28 septembre à Paris / Portrait géant du Président chinois Xi Jinping le 1er octobre à Pékin, pour les 70 ans de la République populaire de Chine

1/ Affaire Zemmour / médias : quelle ligne de conduite face aux extrémistes de tous bords ? 2/ 70 ans de la République populaire de Chine : une puissance sans limite ?

58 min
À retrouver dans l'émission

Analyse politique et géopolitique de la semaine avec le professeur de relations internationales Bertrand Badie, l’enseignant-chercheur en philosophie politique Manuel Cervera-Marzal le journaliste Gérard Courtois et l’essayiste Philippe Manière.

Eric Zemmour à la Convention de la droite le 28 septembre à Paris / Portrait géant du Président chinois Xi Jinping le 1er octobre à Pékin, pour les 70 ans de la République populaire de Chine
Eric Zemmour à la Convention de la droite le 28 septembre à Paris / Portrait géant du Président chinois Xi Jinping le 1er octobre à Pékin, pour les 70 ans de la République populaire de Chine Crédits : Sameer Al-Doumy / Greg BAKER - AFP

1/ Affaire Zemmour / médias : quelle ligne de conduite face aux extrémistes de tous bords ?

Samedi dernier, en France, une chaîne d’information en continu a pris la décision de diffuser en direct et dans son intégralité le discours d’Éric Zemmour, convié au meeting organisé par Marion Maréchal Le Pen. Eric Zemmour a donc eu 30 minutes seul à l’antenne pour tenir des propos délictueux sur « les immigrés colonisateurs remplaçant le peuple français » et pour dénoncer « une guerre d’extermination  menée contre les hommes blancs hétérosexuels », avec une succession d’amalgames entre Musulmans, Islam, islamisme et nazisme.

30 minutes d’audience à la télévision, dix jours après une nouvelle condamnation du même Zemmour, par la Cour de cassation, pour provocation à la haine raciale, après qu'il avait déclaré, en 2016, déjà, que la France "vivait depuis longtemps une invasion", et quelques jours aussi après la sortie du livre de l'historien Gérard Noiriel comparant Zemmour à Edouard Drumont, chef de file du camp antisémite à la fin du XIXe siècle en France, qui lui aussi, il y a 150 ans, présentait un discours d’incitation à la haine raciale en attaquant -déjà- « l’histoire officielle bien pensante » et en réussissant –lui aussi- à trouver une audience médiatique considérable tout en criant sans cesse à la victimisation.

L’audience médiatique d’Eric Zemmour… voilà bien le sujet de la semaine : en distinguant les médias qui invitent occasionnellement Eric Zemmour, notamment lorsque celui-ci est en promotion pour ses livres, de ceux qui payent pour le faire parler ou écrire : le Figaro Magazine, Paris Première, la chaîne d’information du groupe Bolloré, CNews actuellement en discussion avec le polémiste et…. RTL. RTL a annoncé jeudi qu’elle écartait Eric Zemmour de son antenne après 10 ans de collaborations et beaucoup de plaintes. Mais que feront les autres ?

Quel est donc le statut de l’homme à qui certains médias offrent encore ces tribunes rémunérées et pourquoi le font-ils ? Quelle liberté d’expression pour ceux à qui la justice française rappelle régulièrement que leurs opinions –racistes- constituent un délit ? Quelle responsabilité et quelle ligne de conduite pour ces Médias sans lesquels Zemmour ne serait pas Zemmour…

2/ 70 ans de la République populaire de Chine : une puissance sans limite ?

15 000 soldats, 160 avions, 500 engins militaires, pas moins de 16 missiles intercontinentaux capables d’emporter des têtes nucléaires et de frapper le territoire américain... Démonstration de puissance comme jamais cette semaine à Pékin pour célébrer les 70 ans du régime de Mao, pour attester de la force militaire du pays désormais classé juste derrière les Etats Unis en terme de budget de Défense. 

Puissance militaire d’une Chine bien décidée à rappeler qu’elle n’est plus seulement une puissance économique mais une puissance totale, se déployant désormais à 360°. Forte de son incroyable ascension depuis Deng Xiao Ping, nous avons vu cette semaine cette Chine qui affirme sa puissance sur tous les plans, en Mer de Chine où elle n’hésite plus à coloniser des îles qui ne lui appartiennent pas, par son grand projet des nouvelles routes de la soie, ses investissements multiples, sur tous les continents et notamment en Afrique, son intérêt pour tous les verrous stratégiques des grands flux mondiaux et notamment les détroits, comme celui de Panama par exemple, par le développement de nouvelles institutions internationales qu’elle domine, comme l’OCS, l’organisation de coopération de Shanghaï, afin de contourner les institutions de 1945 jugées « verrouillées » par les Occidentaux. 

Alors en regardant la démonstration de puissance cette semaine signée Xi Jinping, on se demandait si « le gigantesque mouvement ascensionnel en train de nous entraîner vers un monde sans les occidentaux » (formule du duo Pascal Boniface-Hubert Védrine dans leur dernier atlas) était inéluctable ? Ou si la crise sans précédent avec Honk Kong, le conflit économique avec Washington, la menace pesant sur Taïwan, l’effroyable sort des Ouïgours, le contrôle des libertés de plus en plus sophistiqué dans l’Empire du Milieu pouvaient finir par peser dans la balance comme autant de freins au grand projet chinois.

Références / conseils de lecture 

  • Aurore Koechlin, La révolution féministe, éditions Amsterdam, 2019
  • Jean Birnbaum, Un silence religieux. La gauche face au djihadisme, Seuil, 2016
  • Gérard Noiriel, Le Venin dans la plume, La Découverte, 2019
Intervenants
  • Politiste, spécialiste des relations internationales, professeur émérite des universités à l’Institut d’Etudes Politiques de Paris et enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)
  • philosophe et sociologue à l’Université d’Aix-Marseille
  • journaliste, ancien chroniqueur au quotidien Le Monde
  • Président et co-fondateur de la société de conseil Vae Solis Communications
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......