LE DIRECT
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.
Le ministre de l'intérieur italien Matteo Salvini / La chancelière allemande Angela Merkel / Le président Français Emmanuel Macron / Le premier ministre hongrois Viktor Orban

2019 : quelle Europe ?

1h
À retrouver dans l'émission

Pour cette dernière émission de 2018, l'Esprit Public se projette vers l'Europe de 2019, avec l'ancienne Ministre de la Culture Aurélie Filippetti, la journaliste du Monde Sylvie Kauffmann, le professeur de relations internationales à Sciences Po Bertrand Badie et l'essayiste Philippe Manière.

Le ministre de l'intérieur italien Matteo Salvini / La chancelière allemande Angela Merkel / Le président Français Emmanuel Macron / Le premier ministre hongrois Viktor Orban
Le ministre de l'intérieur italien Matteo Salvini / La chancelière allemande Angela Merkel / Le président Français Emmanuel Macron / Le premier ministre hongrois Viktor Orban Crédits : Ahmad GHARABLI / FREDERICK FLORIN / Ludovic MARIN / Christof STACHE - AFP

L’an dernier à la même époque, on avait dit au revoir à la disruptive année 2017, celle qui avait consacré notamment le trumpisme aux Etats unis et le macronisme en France, des forces politiques nouvelles qui balayaient tout sur leur passage, pratiques et partis politiques traditionnels.

Après la disruption, il y avait en toute logique, la reconstruction. Sauf que 2018 donnait surtout l’image d’une très grande désorganisation générale : la France se remettait à peine de longues semaines de chaos politique et sociétal avec la crise dite des Gilets Jaunes, l’Amérique s’habituait à vivre avec les pics de fièvre que déclenchait régulièrement l’imprévisible maître de la Maison Blanche… quant à l’Union européenne, elle apparaissait de moins en moins comme un grand tout structuré, mais bien plus comme en cours de fragmentation.

Du 23 au 26 mai prochain, les élections européennes se tiendraient donc dans 27 états membres de l’Union, et il fallait bien le reconnaître : l’Union Européenne qui croyait pouvoir offrir au monde entier un modèle de paix, de stabilité politique et de prospérité, était dans un état désastreux : le centre et l’est de l’Europe embrassaient les thèses de la dite « démocratie illibérale » ; la Grande Bretagne était enlisée dans son « Brexit » ; le couple franco allemand n’était plus audible en tant que moteur de l’Europe, Macron/Merkel rencontrant trop de difficultés au plan intérieur pour être audibles et crédibles à l’extérieur, tandis que portaient hauts et forts les voix des Salvini, Orban et autres dirigeants dits populistes et nationalistes, à l’image de ce ministre polonais des Affaires étrangères qui avait déclaré le 17 décembre dernier que la France tirait l’union  européenne vers le bas, évoquant les gilets jaunes et l’attentat djihadiste de Strasbourg et le « retrait du président français de la réforme de l’Etat qui devait le conduire à ne plus donner de leçon à quiconque en Europe, car il devait commencer par mettre de l’ordre dans son pays ». Dans ce contexte, allait-on vivre ces 6 prochains mois une mise à plat, une mise à mort ou une remise à neuf du projet européen. 

2019 : printemps ou enterrement de l’Europe ?

Intervenants
  • Femme politique, romancière, ancienne ministre de la Culture dans les gouvernements Ayrault puis Valls
  • Directrice éditoriale au journal Le Monde. Spécialiste notamment des questions internationales.
  • Professeur des universités à Science Po Paris et enseignant-chercheur associé au Centre d’études et de recherches internationales (CERI)
  • Président et co-fondateur de la société de conseil Vae Solis Communications
L'équipe
Production
Réalisation
Avec la collaboration de
ⓘ Publicité
Radio France ne vous demandera jamais de communiquer vos coordonnées bancaires.

France Culture

est dans l'appli Radio France
Direct, podcasts, fictions

INSTALLER OBTENIR

Newsletter

Découvrez le meilleur de France Culture

S'abonner
À venir dans ... secondes ...par......